Babyboom
Grossesse

Premier trimestre de grossesse : comment contrer les désagréments digestifs passagers ?

Grossesse

Premier trimestre de grossesse : comment contrer les désagréments digestifs passagers ?

On estime que près de 85% des femmes enceintes éprouvent des désagréments digestifs passagers au cours du premier trimestre de leur grossesse.

Bien que ce phénomène existe depuis des siècles, les mécanismes ou causes exactes sont toujours assez flous. D’après les spécialistes, plusieurs facteurs peuvent en être responsables : 

  • Un ensemble de changements physiologiques,
  • Un niveau d’hormones plus élevé, 
  • Une plus grande sensibilité aux odeurs, 
  • Le stress lié à la grossesse,
  • … 

Ces inconforts digestifs se font généralement ressentir entre la 6ième et la 12ième semaine de grossesse, même si certaines futures mamans en sont dérangées tout au long de leur grossesse. Chez la majorité des femmes enceintes, les désagréments digestifs se manifestent surtout le matin mais ils peuvent également survenir à toute heure de la journée. 

Quelle stratégie devez-vous adopter pour contrer ces désagréments digestifs ?  


Au réveil, adoptez deux nouvelles habitudes : 

  1. Réveillez-vous 30 minutes plus tôt et restez étendue,
  2. Mangez quelques biscuits secs et attendez un peu avant de vous lever.


Fractionnez vos repas : 

Mangez peu mais souvent car votre estomac ne doit jamais être vide ni trop plein. Ainsi, la quantité de sucre dans votre sang ne baissera pas et vous éviterez les malaises.


Buvez par petites gorgées : 

Buvez idéalement en dehors des repas et par petites gorgées tout au long de la journée. Cette technique favorisera une bonne digestion. 


Evitez de manger des plats épicés, gras ou frits

Ce type d’aliments est difficile à digérer.


Favorisez des repas froids

Les aliments chauds ont une odeur plus écœurante que les aliments froids.

Le gingembre, reconnu par l’OMS pour les désagréments digestifs passagers. 

Si votre estomac vous en fait voir de toutes les couleurs, vous pouvez aussi penser au gingembre. 

Connu du monde entier pour ses propriétés digestives, le gingembre est reconnu par l’OMS pour sa sécurité et ses bienfaits en cas de désagréments digestifs passagers. 

De nombreuses études ont démontré son innocuité tant pour la maman que pour son fœtus. Le gingembre est donc sans effet contraire et peut être pris dès le début de la grossesse pour le plus grand bonheur des futures mamans qui en ont besoin ! 


Du gingembre oui, mais pas sous n’importe quelle forme ! 

Glisser du gingembre dans vos plats ne sera pas suffisant pour profiter de ses bienfaits. Pour une activité optimale, les études ont démontré qu’il faut ingérer l’équivalent de 1 000 mg de poudre de gingembre par jour. 

Optez donc pour un complément alimentaire tel qu’Antimetil®, que vous trouverez dans toutes les pharmacies. 

Un comprimé Antimetil® contient 50 mg d’extrait de gingembre standardisé à 10% de gingérols, ce qui correspond à 500 mg de poudre de gingembre.

Avec 2 comprimés d’ Antimetil®, vous atteignez la dose optimale qui vous aidera à retrouver rapidement un estomac léger. 

En  plus Antimetil® peut être utilisé par tous les membres de la famille dès 6 ans, afin d’atténuer leurs désagréments digestifs en cas d’excès alimentaires et lors de voyages. 

Le saviez-vous ? 

Antimetil est le produit pour la digestion à base de gingembre le plus conseillé par les pharmaciens en Belgique* ! 

 

*Source IMS 2021.
 

Cet article a été écrit en partenariat avec le Laboratoire Tilman.