Babyboom
Bébé

L’angoisse du 8ème mois : heureusement que Doudou est là !

Bébé

L’angoisse du 8ème mois : heureusement que Doudou est là !

Nos tout-petits ont jusqu’à leur huitième mois le sentiment de ne faire qu’un avec leur maman. Au-delà de ce moment, ils prennent conscience de leur individualité. Leur doudou représente alors un objet transitionnel dans la construction de leur identité.

Nos tout-petits ont jusqu’à leur huitième mois le sentiment de ne faire qu’un avec leur maman. Au-delà de ce moment, ils prennent conscience de leur individualité. Leur doudou représente alors un objet transitionnel dans la construction de leur identité. Il incarne la sécurité, le lien entre les personnes et les lieux proches et l’extérieur.

Cette étape est importante dans le développement de votre bébé Elle est le signe qu’il fait bien la différence entre sa maman et les proches de ceux qui lui sont étrangers.

 

Comment réagir ?

Il faut la prendre au sérieux et rassurer votre petit par des paroles, des câlins et des gestes apaisants. Laissez-lui emporter son nounours, son doudou qui l’aidera à supporter cette séparation.

 

Le doudou, le remède miracle !

Qu’il s’agisse d’un nounours, d’un mouchoir ou d’un vieux lange qui traîne partout avec son allure douteuse, on l’appelle doudou, pépée, ninnin…, on le respire avec frénésie et surtout il suit votre petit en toutes circonstances. On s’imagine parfois que le doudou encourage à rester petit alors que c’est juste le contraire, il aide à devenir grand. C’est grâce à lui que l’on peut quitter maman sans pleurer, s’endormir dans le noir, partir tout seul en week-end chez grand-mère ou s’aventurer dans le monde de la crèche ou chez la gardienne.

 

Comment choisit-il son doudou ?

L’apparence de son doudou n’a aucune importance aux yeux de votre enfant. Ce qui importe c’est son odeur, son toucher. Il le choisira pour la sensation de bien-être et de sécurité qu’il va lui procurer. C’est la raison pour laquelle, il ne sert à rien de vouloir lui proposer cette adorable peluche pour laquelle vous avez craqué. Bébé n’appréciera pas non plus que son doudou passe trop souvent par la machine à laver. Essayez de trouver un bon compromis entre hygiène et émotionnel.

Et si doudou venait à disparaître ?

Étant de toutes les sorties, il arrive parfois que Doudou s’égare. Soyez prévoyants et pensez dès le début à avoir un doudou de substitution. Soit le même, soit un autre que bébé semble apprécier et faites-le rentrer sans tarder dans la vie quotidienne de Bébé. Il viendra bien à point pour éviter un gros chagrin.

 

Le doudou sous haute surveillance !

Ne lavez jamais doudou sans l’accord du principal intéressé. Il faut négocier ferme car un doudou propre, c’est un doudou qui ne sent plus…et ça, c’est difficilement supportable ! En voyage, on ne met jamais doudou au fond d’une valise. Il doit toujours rester à portée de mains. On ne sait jamais…

 

Evitez si possible sauf impératif absolu, tous les spécialistes s’accordent pour dire qu’il est peu conseillé de placer son enfant à la crèche ou chez une accueillante entre 7 mois et un an. N’en profitez pas non plus pour changer de baby-sitter.