Babyboom
Bébé

Nouvelles textures et saveurs : quand Bébé passe à la cuillère

Bébé

Nouvelles textures et saveurs : quand Bébé passe à la cuillère

Jusqu’à ses 4 mois accomplis, votre tout petit s’est nourri exclusivement de lait. Si le lait reste la base de son alimentation jusqu’à ses 6 mois, Bébé va tout doucement pouvoir découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. Féculents, fruits et légumes vont désormais s’inviter à sa table.

Le système digestif de Bébé gagne en maturité, et dès ses 4 mois, son organisme est prêt à assimiler de nouveaux aliments. Bébé va pouvoir prendre le chemin de la diversification alimentaire et tester ses premières bouchées à la cuillère

Inutile de se presser cependant ! Il faudra y aller à petits pas, voire à tâtons. Les temps que Bébé s’habitue à la nouveauté et accepte de bon cœur quelques cuillérées de panade ou de compote. 

Des céréales au menu de Bébé

Pour ne pas brusquer votre petit bout, vous pouvez commencer par ajouter une petite quantité de céréales infantiles à son biberon de lait du matin ou du soir. Loin de l’idée souvent véhiculée qu’elles vont « caler » Bébé, les céréales et les féculents sont à la base d’une alimentation équilibrée.

Pour garantir de bonnes habitudes alimentaires, on préférera des céréales spécifiques pour bébé sans sucre ni arôme ajouté, et sans gluten également avant l’âge de 4 mois, afin d’éviter le développement d’une intolérance. Les céréales infantiles à base de blé, d’orge, de seigle et d’avoine seront donc introduites progressivement par la suite. 

Enfin, les céréales infantiles offrent une alternative pratique aux autres féculents lorsqu’il s’agit d’enrichir la composition et d’améliorer la texture des compotes ou des purées.

Premières panades : fruits ou légumes ? 

Peu importe ! Pour les premiers repas à la cuillère de Bébé, tous les fruits et légumes sont les bienvenus. Un par un au début, afin de pouvoir déceler une éventuelle intolérance. Une fois conquis, Bébé vous indiquera assez clairement ses goûts favoris.

Réduits en purée ou sous forme de compote fluide, les légumes et les fruits seront cuits de préférence à la vapeur pour préserver les vitamines et les minéraux. 

Généralement, une compote de fruits donnée à la place d’une tétée ou d’un biberon au moment du goûter est une bonne entrée en matière. C’est un moment de la journée durant lequel Bébé est souvent de bonne humeur et la saveur douce des fruits risque de le séduire. 

Si vous optez pour les légumes, vous pourrez agrémenter les purées de Bébé avec :

  • Une petite quantité de matière grasse : huile végétale (colza, olive…), beurre, crème…
  • Un féculent comme la pomme de terre ou des céréales pour une texture agréable
  • Des aromates ou des épices douces, à l’exception du sel bien entendu, afin que Bébé découvre les saveurs.
     

Quelques conseils pour les premiers repas de bébé : 

La cuillère, ce drôle d’engin ! 

Outre les nouveaux aliments, manger à la cuillère est aussi une découverte pour le tout petit. Habitué à téter le sein ou le biberon, il va devoir adapter son réflexe de succion. L’usage d’une petite cuillère en silicone 1er âge devrait lui faciliter la tâche.

Bébé refuse la cuillère ? Il n’a pas l’air d’apprécier les légumes ? Inutile de vous en faire ou pire, de vous fâcher. À force de calme et de patience, à petites doses, vous finirez par lui faire accepter ses nouveaux repas. Vous pouvez aussi choisir d’introduire les légumes sous forme de soupe ajoutée à son biberon de lait. Certaines études ont par ailleurs montré qu’il faut parfois présenter jusqu’à 8 fois un même aliment avant qu’il ne soit accepté.

Quoi qu’il en soit, tant que Bébé continue à prendre suffisamment de lait jusqu’à ses 6 mois, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Premières panades : fait-maison ou petits pots ? 

Panades maison ou petits pots, chaque famille suit son propre mode de fonctionnement. Le choix doit correspondre à vos envies, convenir à la situation (retour au travail, entrée à la crèche…) et dépendra du temps dont vous disposez pour préparer le repas de Bébé. 

Les compotes et les purées faites maison permettent de choisir les fruits et légumes que l’on souhaite préparer et procure le plaisir de cuisiner « un bon p’tit plat vitaminé » pour son rejeton. Pour certains parents, il est important d’avoir soigneusement sélectionné chacun des ingrédients proposés à Bébé qui apprend ainsi les saveurs naturelles. Les petits plats maisons se conservent de 2 à 5 jours au réfrigérateur et se congèlent parfaitement. Attention cependant de ne jamais recongeler un petit plat décongelé !

Les petits pots quant à eux viennent toujours à point. Ils sont équilibrés et adaptés en fonction de l’âge du bébé dont ils comblent tous les besoins nutritionnels. Impeccablement dosée, leur composition est soumise à des diététiciens et suit des normes très strictes. Stérilisés et sous vide, les petits pots se conservent en dehors du réfrigérateur et s’emportent partout très facilement. Les adeptes des produits naturels et du bio ne seront pas en reste pour autant, puisqu’ils trouvent aisément leur bonheur au sein de la large gamme de produits proposés.

Quelle que soit l’option, il est recommandé d’introduire une sorte de fruits ou de légumes à la fois afin que Bébé apprenne à les identifier.

Cet article est écrit en partenariat avec Nestlé Baby&Me.

Matériel éducationnel destiné aux parents. Avis important : La meilleure façon de nourrir un bébé est de l’allaiter au sein car le lait maternel offre un régime idéalement équilibré, qu’il protège le bébé contre les maladies et a de nombreux autres bénéfices tant pour le bébé que pour la maman. Nous vous recommandons de demander conseil auprès de votre médecin, ou de votre consultation pour nourrissons, lorsque vous déciderez de la manière de nourrir votre bébé. Les mères devraient également recevoir des conseils sur la préparation et le maintien de la lactation. Si vous choisissez d’allaiter, il est important de manger sain et équilibré. Le lait infantile est destiné à remplacer le lait maternel lorsque les mères choisissent de ne pas allaiter ou si, pour une autre raison, elles ne peuvent le faire. La décision de ne pas allaiter ou d’introduire partiellement les biberons de lait infantile, diminuera la production de lait maternel. Si pour quelque raison, vous choisissez de ne pas allaiter, rappelez-vous qu’il vous sera difficile de revenir sur votre décision. L’utilisation de lait infantile a également des implications sociales et financières devant être prises en considération. Les biberons de laits infantiles doivent toujours être préparés, utilisés et conservés tel qu’indiqué sur l’emballage, afin d’éviter tout risque pour la santé de bébé. Avec les compliments de NESTLÉ.