Babyboom
Grossesse

Que faire si je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose ?

Grossesse

Que faire si je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une maladie infectieuse causée par un parasite. Près de la moitié des femmes enceintes l’ont déjà contractée avant la grossesse et ont donc développé des anticorps qui les immunisent à vie. Une prise de sang réalisée au début de la grossesse vous permet de savoir si vous êtes immunisée contre cette maladie.

Chez l’adulte en bonne santé, la maladie ne provoque généralement que peu de symptômes, très atypiques. Bien souvent, vous ne vous rendez pas compte que vous l’avez contractée, au plus vous vous sentirez un peu fatiguée et manquerez d’énergie. En soi, la maladie n’est donc pas dangereuse. Sauf pour la femme enceinte, étant donné que le fœtus peut être contaminé à travers le placenta. Si vous ressentez des symptômes grippaux, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour exclure tout risque.

 

La toxoplasmose en chiffres

Fort heureusement, il est rare qu’un fœtus soit contaminé : en moyenne, après une infection aiguë développée par la mère, 40% des fœtus sont infectés et près de la moitié auront des séquelles à la naissance. Il s’agit dans la plupart des cas d’affections oculaires, entraînant une moins bonne vue. Puisque la maladie peut être aisément prévenue, mieux vaut faire attention pendant la grossesse, voire déjà avant.

 

Comment la contamination se produit-elle ?

Dans le langage populaire, la toxoplasmose est également appelée ‘maladie des chats’, étant donné que le chat est l’hôte de ce parasite. Sur toute la durée de sa vie, le chat ne sera porteur que pendant trois semaines de la source d’infection dangereuse pour nous (ovocytes) et l’évacuera dans ses excréments. Ces ovocytes doivent séjourner pendant cinq jours dans la litière ou dans la terre avant d’être contagieux pour l’homme et les autres mammifères et peuvent survivre un an. La contamination intervient lorsque nous nettoyons la litière de notre chat sans nous laver correctement les mains après, lorsque nous mangeons des légumes pollués par de la terre contaminée, ou lorsque nous mangeons la viande crue d’un animal contaminé par ces ovocytes d’une manière ou l’autre. Des mesures de précaution très simples permettent d’éviter l’infection par la toxoplasmose pendant la grossesse.

 

Que dois-je éviter de manger ?

Si vous avez été en contact avec la toxoplasmose avant la grossesse, vous ne devez prendre aucune mesure particulière étant donné que vous possédez déjà des anticorps protecteurs dans votre sang. Si, par contre, vous avez été testée négative à la maladie, veillez à avoir une bonne hygiène des mains et dans la manipulation des aliments que vous consommez.

 

Checklist : comment éviter la contamination ?

  • Ayez toujours une bonne hygiène des mains. Lavez-vous les mains soigneusement.
  • Lavez vos légumes méticuleusement. Éliminez bien toute la terre.
  • Nettoyez votre planche à découper, vos couteaux, votre évier, votre plan de travail, etc. La consommation de viande crue contaminée est l’une des principales sources de contamination. Ne consommez pas de viande crue ou saignante, même lorsque vous cuisinez (même si c’est délicieux). Portez-la au moins à une température de 70°C (ou congelez-la au moins 24 heures à -12°C). Les trois principaux coupables sont le porc (mais le risque diminue depuis quelques années), l’agneau et la chèvre.
  • Attention si vous voyagez dans des pays moins développés, surtout en Amérique du Sud.
  • Ne buvez pas d’eau non filtrée.
  • Soyez attentive à la date de péremption des aliments.
  • Séparez les aliments qui doivent être cuits des aliments qui peuvent être consommés crus.
  • Soyez très exigeante concernant la qualité des sandwiches préemballés.
  • Attention au pâté.

Puis-je manger un sandwich/une salade dans une brasserie/une sandwicherie ?

Vous devez vous méfier davantage des salades de votre jardin que de celles qui sont servies dans un établissement que vous connaissez. Bien souvent, les restaurants utilisent des légumes industriels préparés ready to eat (RTE). Leur qualité bactériologique est généralement bonne (des techniques de lavage spéciales sont utilisées, l’eau est chlorée, les aliments sont soumis à des rayons gamma, etc.), les dates de conservation sont respectées et la chaîne du froid est préservée. En d’autres termes : vous pouvez parfaitement opter pour une salade dans un restaurant dans lequel vous avez confiance. Si, par contre, vous n’êtes pas sûre de l’endroit, commandez plutôt un plat cuisiné, comme une portion de légumes cuits. Lavez très soigneusement la salade de votre jardin. Le risque qu’un chat infecté l’ait contaminée est nettement plus élevé.

 

J’ai un chat. Dois-je le donner ?

Avoir un chat n’augmente pas sensiblement le risque de contamination, puisque celui-ci ne produit des excréments contagieux que trois semaines sur toute sa vie (et vous risquez tout autant d’être contaminée par d’autres chats). Les conseils suivants vous permettront de réduire le risque :

  • Évitez de nettoyer vous-même sa litière. Si personne d’autre ne peut le faire, portez des gants. Lavez ensuite vos mains à l’eau chaude et au savon.
  • Nettoyez la litière chaque jour : le parasite qui transmet la toxoplasmose n’est contagieux qu’après 5 jours.
  • Ne donnez pas de viande crue à votre chat, mais des aliments secs ou des repas en boîte.
  • Gardez votre chat à l’intérieur.
  • Fuyez les chats errants, et surtout leurs petits. N’adoptez pas de nouveau (jeunes) chats pendant votre grossesse.

 

En général, même si vous n’avez pas de chat :

  • Couvrez votre bac à sable.
  • Portez des gants quand vous travaillez au jardin ou risquez d’entrer en contact avec de la terre contaminée.
  • Lavez-vous les mains soigneusement après avoir jardiné ou après tout contact avec de la terre.

 

SOS : que faire si je développe la toxoplasmose pendant ma grossesse ?

Il se peut qu’une infection par la toxoplasmose soit détectée pendant la grossesse ou qu’une telle infection soit soupçonnée, étant donné que son identification n’est pas toujours évidente. Dans la pratique, la contamination est souvent constatée ‘par hasard’ lors de la première prise de sang ou lors de la prise de sang du test de diabète réalisé entre la 22e et la 26e semaine. Dans ce cas, un traitement par antibiotiques est proposé. Il doit être pris pendant toute la grossesse. 

Le fait que vous ayez eu la toxoplasmose pendant votre grossesse n’implique pas automatiquement que votreenfant sera touché et qu’il présentera des anomalies (graves). Le risque que le parasite atteigne le fœtus et l’attaque dépend de divers facteurs.

 

Une infection à un stade précoce est moins grave

  • Au plus vous êtes contaminée à un stade précoce de la grossesse, au moins il y a de risques que votre enfant soit atteint : au cours du premier trimestre, le risque est de 10%, au 2e de 25 à 30% et au 3e de 60 à 70%.
  • 9 femmes sur 10 ayant contracté la toxoplasmose pendant leur grossesse mettent au monde un bébé en bonne santé. La moitié développe néanmoins de graves troubles oculaires.

En cas de toxoplasmose ou de cytomégalovirus pendant la grossesse, le bébé fera l’objet d’examens et d’un suivi complémentaires à la naissance et sera éventuellement traité pour des problèmes de vue et d’audition.

CONSEIL : si vous craignez d’avoir été contaminée, parlez-en et faites-vous aider.

 

Par Prof. dr. Bernard Spitz – Gynécologue