Babyboom
Bébé

9 conseils pour avoir plus de patience avec votre enfant

Bébé

9 conseils pour avoir plus de patience avec votre enfant

Que devez-vous apprendre lorsque vous devenez maman ? À faire preuve de patience. De patience. De patience. Et encore de patience. En effet, ces petits trésors peuvent parfois (voire régulièrement) vous faire monter la moutarde au nez. Notre blogueuse Dani (Meraki Lane) vous prodigue neuf conseils pour conserver votre calme.

Soyez avant tout patiente avec vous-même

Premier petit conseil pour les mamans perfectionnistes que nous sommes : si vous êtes incapable de faire preuve de patience avec vous-même, vous serez incapable d’en avoir avec les autres et d’autant moins avec un enfant qui geint ou qui essaie de voir jusqu’où il peut repousser les limites. Même si vous êtes à bout parce que vous venez d’avoir un coup dur ou avez commis une erreur, accordez-vous un peu de répit pour tout ce que vous ne pouvez pas maîtriser. Vous aurez ainsi davantage d’énergie pour faire preuve de patience à l’égard de votre enfant.
 

Temps mort

Votre bébé fait un petit somme ? Essayez de prendre un peu de temps pour vous, ne serait-ce qu’un quart d’heure. Ne consacrez donc pas ce temps précieux à répondre à sept mails tout en remplissant le lave-vaisselle, en balayant le sol et/ou en pendant votre lessive. Profitez tout simplement d’un moment de repos, pour réorganiser vos pensées.  
 

Levez-vous plus tôt

Heu, certes, vous ne l’aviez pas vu venir celui-là… Pourtant, ce conseil est loin d’être idiot : en vous levant plus tôt, vous aurez du temps et de l’espace rien que pour vous. Vous démarrerez ainsi votre journée en douceur, par quelque chose que vous aimez, que ce soit la lecture d’un article en ligne ou la dégustation d’un bon petit café en regardant par la fenêtre. Dans un même temps, vous vous préparez psychologiquement à faire les tartines/chercher le sac de piscine, trouver les clés et les chaussures, et cette préparation facilitera le rush du matin car vous serez plus calme.

Certes, vous n’y parviendrez pas tous les jours (merci l’horloge interne des enfants) et vous devrez probablement aussi adapter l’heure du coucher (*toussotement*), mais cela vaut la peine d’y penser 😉
 

Arrêtez de faire mille choses en même temps

Ce n’est pas parce que nous sommes capables de faire plusieurs choses en même temps, que nous devons le faire. Même si vous êtes contente d’avoir expédié plusieurs tâches en un tournemain, vous puisez dans vos réserves d’énergie et intensifiez le sentiment d’être submergée… Deux aspects qui sont loin d’améliorer votre patience.

Évitez les sources d’irritation

Plus facile à dire qu’à faire naturellement. Mais voyez cela comme une manière de vous aider vous-même. Qu’est-ce qui vous énerve ? Qu’est-ce qui vous fait perdre patience ? Qu’est-ce qui vous amène à vous comporter à l’égard de vos enfants d’une manière qui vous déplait ? S’il y a quelque chose que vous pouvez éviter ou améliorer, c’est un pas sur la voie qui fera de vous une maman (plus) patiente.
 

Faites de l’exercice

Pas le temps, pas envie, pas d’énergie, trop cher, pas de baby-sitter… C’est vrai. Mais, nous ne le répéterons jamais assez : faire de l’exercice peut faire la différence car la pratique d’un sport diminue le stress, accroit le niveau d’énergie, aide à mieux dormir … et libère de l’espace mental et de l’énergie physique qui vous permettront d’avoir ce petit plus de patience dont vous avez besoin. Vous pouvez par ailleurs très bien faire de l’exercice à la maison, via YouTube, si vous ne pouvez ou voulez quitter votre domicile.
 

Distrayez vos enfants

Vous devez absolument finir quelque chose ou répondre à un message alors que vos enfants exigent votre attention ? Distrayez-les et sachez qu’une tablette ou la TV peuvent faire des miracles à cet effet. Vous aurez ainsi la tranquillité et le temps dont vous avez besoin pour pouvoir vous occuper ensuite avec patience de vos petits amours.

  1. Mettez les choses en perspective

Autre chose que nous savons mais que nous avons tendance à oublier : mettre les choses en perspective. Parfois, vous foncez tête baissée dans la bataille et, de ce fait, vous perdez patience pour des choses qui n’en valent pas la peine ou ne sont pas possibles pour votre enfant à ce moment-là. Ayez une vision d’ensemble, et non de chaque seconde de chaque journée.

“N’attendez pas toujours de votre enfant qu’il se comporte de manière parfaite. Les enfants ont tendance à tester les limites.”

Parfois, il est utile de se répéter comme un mantra : “c’est normal pour un enfant de se comporter ainsi,...” Cela signifie également que ce n’est pas votre faute (comme nous n’arrêtons pas de vous le dire dans cet article) et que vous ne devez pas le prendre pour vous.
 

Inspirez, expirez

Nous avons tendance à le dire en riant aux personnes qui sont hyper stressées ou ont des réactions de panique, mais, en fin de compte, ce n’est pas aussi stupide que cela. Inspirer et expirer profondément apaise (pensez au yoga !) et accroît l’apport en oxygène dans votre cerveau et votre corps. Lorsque nous sommes stressés, nous respirons de manière plus superficielle et nous n’absorbons pas assez d’oxygène. Bien respirer lorsque vos enfants mettent vos nerfs à rude épreuve et testent vos limites requiert de la volonté, mais porte ses fruits. Isolez-vous dans une autre pièce, inspirez et expirez calmement en comptant jusqu’à dix (ou vingt… ou trente…) et sortez quand votre niveau d’énervement est retombé.

 

Et, n’oubliez pas, ce n’est pas parce que cela ne fonctionne pas à chaque fois, que vous ne vous y prenez pas bien. Vive les mamans !

Cet article a été écrit en collaboration avec Mama Baas.

A découvrir sur notre shop !
Nestle
Lait de croissance 2+
15.79
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Nestle
Lait de croissance 2+
15.79
Acheter
Pampers
Premium protection Jumbo Taille 2
20.99
Acheter
Philips Avent
Gobelet anti-fuite
9.67
Acheter