Babyboom
Bébé

L’allaitement, votre choix de jeune maman

Bébé

L’allaitement, votre choix de jeune maman

Votre tout-petit vient de naître ou va bientôt arriver ? Pour prolonger l’étroite connivence qui s’est nouée entre vous durant ces neuf mois, vous désirez allaiter et avez à cœur de bien faire... Ou peut-être hésitez-vous encore et avez besoin de lever quelques doutes... Voici tout ce qu’il est utile de savoir sur l’allaitement. Côté bébé et côté maman.

Si pendant des millénaires, la question de donner le sein ou le biberon à son nouveau-né ne se posait évidemment pas, aujourd’hui, vous avez le choix. Allaiter ou ne pas allaiter sera donc l’une de vos premières décisions de toute jeune maman. Peut-être êtes-vous fixée depuis longtemps déjà ; peut-être hésitez-vous encore et avez besoin de mieux comprendre ce qu’implique de donner le sein ?

 

L’important, pour vous et pour votre bébé, est que vous soyez sereine dans votre réflexion et votre décision. Il s’agit d’un choix profondément intime qui ne concerne que vous et votre conjoint et qui dans tous les cas doit être respecté.

Pour la plupart des jeunes mamans, l’allaitement est vécu comme une prolongation naturelle de la grossesse. Près de 64% des bébés belges sont allaités à la sortie de la maternité et après 3 mois, 25% des mères belges allaitent. Depuis ces dernières années, les informations sur les bienfaits de l’allaitement maternel se sont multipliées, ceci explique sans doute cela.

À de rares exceptions près, toutes les femmes peuvent allaiter leurs bébés. Que vous soyez convaincue ou hésitiez encore, sachez que si parfois l’allaitement peut avoir quelques contraintes, lorsqu’il est bien mené et vécu en toute sérénité, il est véritablement une source de bienfaits pour vous et votre nouveau-né. N’hésitez pas à interroger votre sage-femme ou une consultante en lactation pour mieux conforter votre décision.

 

Pour vous et votre bébé, une source de bienfaits

Votre lait maternel est incontestablement et merveilleusement adapté aux besoins nutritionnels de votre bébé, d’autant que sa composition évolue au fil de la croissance de votre petit et même au fil des tétées de la journée. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et le PNNS (Programme National Nutrition Santé) préconisent même un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois révolus de l’enfant. Mais même de plus courte durée, l’allaitement reste recommandé car les caractéristiques du lait maternel ne sont pas toutes transposables aux laits infantiles vendus dans le commerce. À cette réalité biologique, s’ajoute bien évidemment le lien privilégié qui se noue entre maman et bébé lors de ce tendre corps à corps nourricier...

 

Pour votre bébé

  • L’allaitement est pour votre bébé le premier facteur de protection durable de sa santé, la garantie de bénéficier de tous les nutriments dont il a besoin pour bien se développer. Même si la composition exacte du lait maternel varie d’une maman à l’autre, il est en effet exactement dosé en lipides, en protéines et en glucides et abrite juste ce qu’il faut de vitamines et sels minéraux.
  • Votre lait contenant de nombreux anticorps, il protège naturellement votre bébé des risques de maladies infectieuses (bronchiolite, bronchite, otite, rhinopharyngite...) mais aussi de certaines allergies, notamment alimentaires.
  • Selon les dernières études, l’allaitement jouerait aussi un rôle bénéfique sur le poids de l’enfant, limitant considérablement les risques d’obésité dans l’enfance et à l’adolescence.

 

Pour vous

  • Donnez le sein, bébé tout contre vous est une expérience unique qui non seulement facilite l’établissement de lien profonds entre votre enfant et vous et qui, entre chaque tétée vous offre un sentiment de bien-être grâce à la libération d’hormones du même nom.
  • En provoquant des contractions utérines, les tétées aident votre utérus à retrouver plus rapidement sa taille et sa tonicité.
  • Différentes études ont démontré que l’allaitement est un véritable atout pour votre santé de jeune maman : les risques de développer de l’ostéoporose seraient alors bien moindres.
  • En allaitant, vous retrouvez plus rapidement votre silhouette, chaque litre de lait produit vous permettant de brûler environ 800 Kcal.
  • Enfin, allaiter vous simplifie la vie : pas de biberons à préparer, pas de poudre à acheter en catastrophe le dimanche soir...

Les toutes premières tétées ? Soyez rassurée

Vous êtes convaincue des bienfaits de l’allaitement mais comme toutes les jeunes mamans vous vous posez de nombreuses questions sur le déclenchement et le déroulement de la lactation ? Rassurez-vous, pour faciliter la mise en route de l’allaitement, il y a juste quelques petites choses à savoir...

 

Oui, vous aurez suffisamment de lait

La lactation dépend avant tout de la demande de votre bébé. C’est en effet la succion qui déclenche la mise en route de la sécrétion des deux principales hormones de la lactation, la prolactine et l’ocytocine. Vos seins se préparent à donner du lait depuis le début de votre grossesse, n’ayez donc aucune crainte : vous aurez du lait. Et plus bébé tétera, plus vous en aurez.

Toutefois, à la naissance et durant les 2 à 3 premiers jours, vos seins ne produisent pas encore de lait, mais du colostrum : cet épais liquide jaune orangé possède des propriétés nutritionnelles et anti-infectieuses exceptionnelles. Il contient tout ce dont votre bébé a besoin pour ses premiers jours, et notamment tous les anticorps qui vont le protéger des innombrables microbes qu’il rencontre depuis qu’il a quitté votre utérus !

Durant cette toute première période, il est donc essentiel de proposer le sein à votre bébé à chaque signe d’éveil. Laissez-le téter aussi longtemps qu’il le souhaite et assurez-vous que ses tétées sont efficaces, en vérifiant qu’il déglutit régulièrement.

Ce sont ces tétées fréquentes qui vont stimuler votre lactation et provoquer la première montée de lait, 48 à 72h après la naissance. Vos seins vont gonfler, durcir et devenir un peu douloureux. En mettant votre enfant au sein dès la montée de lait, et très fréquemment durant les jours qui suivent, vous soulagerez vos seins et enclencherez naturellement le bon déroulement de la lactation.

 

Oui, bébé trouvera votre sein

Lorsque c’est possible, votre bébé sera placé sur votre ventre juste après la naissance et la toute première tétée aura lieu dans les deux premières heures de sa venue au monde. Vous le verrez alors chercher spontanément le sein, en rampant et tournant sa tête à gauche et à droite sur votre poitrine, jusqu'à ce qu'il attrape un mamelon. Ce réflexe est pour lui parfaitement naturel car la sécrétion olfactive de votre mamelon est de même nature que le liquide amniotique dans lequel il a baigné ces neuf mois.

Laissez-le chercher librement, sans tenir sa tête ou la plaquer sur votre sein car il pourrait alors avoir un mouvement de recul. Lorsqu’il aura trouvé le sein, laissez-le téter à sa guise, aussi longtemps qu’il le souhaite.

Si une césarienne ou une autre complication vous empêchait de donner cette première tétée aussi tôt, ne vous inquiétez pas : le réflexe de recherche du mamelon sera juste un peu amoindri et il vous suffira de doucement guider votre bébé vers le sein et présenter le mamelon devant sa bouche pour qu’il tète un peu plus tard.

Tout comme vous aurez fait confiance à votre tout petit pour trouver votre sein, vous ferez de même concernant le nombre de tétées quotidiennes. Elles varient d’un bébé à l’autre. En moyenne, les nouveaux nés demandent à téter sept à huit fois par 24h, mais certains peuvent réclamer jusqu’à 12 tétées, voire davantage. Fiez-vous à votre bébé et répondez simplement à ses besoins, petits ou grands !

Baume allaitement Mustela
Baume allaitement Mustela

Cet article est écrit en partenariat avec Mustela.