Babyboom
Babyboom
Grossesse

Femme enceinte : quels droits au travail ?

2 min
Organisation/Administratif
Grossesse

Femme enceinte : quels droits au travail ?

2 min
Éveil, Santé
Être enceinte et travailler en Belgique offre beaucoup de droits supplémentaires. Mais quand aborder le sujet d'être enceinte au travail ? Quels sont les avantages ? On vous dit tout :

Quand annoncer la nouvelle au travail ?

Il est conseillé d'informer votre employeur le plus vite possible. En effet, cela vous donne accès ainsi que votre enfant à des droits supplémentaires.

Pour l'annoncer, il faut lui transmettre votre certificat médical en main propre avec un accusé de réception. Dès lors, vous serez protégée d'un licenciement par exemple. L'employeur doit avoir le certificat médical au plus tard 7 semaines avant le terme.

Quelles sont les conditions de licenciement pendant une grossesse ?

Une future maman ne peut pas être licenciée pendant sa grossesse.

Un employeur ne peut d'ailleurs pas résilier le contrat de travail d’une travailleuse enceinte dès la date à laquelle il est informé de la grossesse jusqu’à la fin du mois suivant le congé postnatal. Et si une femme est licenciée abusivement pendant sa grossesse ou la période postnatale, elle a droit à une indemnité forfaitaire égale à 6 mois de rémunération brute.

Quels sont les avantages dont bénéficie une femme enceinte en entreprise ?

Les conditions de travail d'une femme enceinte sont aménagées afin que les activités soient compatibles avec son état.

Le travail supplémentaire est strictement interdit pendant la période de grossesse sauf si la femme enceinte a fonction dirigeante ou un poste de confiance. Il est aussi interdit de travailler de nuit 8 semaines avant l’accouchement.

Par ailleurs, en cas de conditions de travail risquées, le poste doit être aménagé. Si cela n’est pas possible, la femme enceinte peut être affectée à un autre poste ou voir son contrat suspendu pour la période d’incapacité tout en maintenant son salaire.

Les femmes enceintes ne peuvent pas non plus porter de charges lourdes pendant les 3 derniers mois de grossesse, ainsi que jusqu'à la dixième semaine après la naissance, si elles allaitent.

Et si la maman allaite, y a-t-il des droits supplémentaires ?

La convention collective n°80 permet aux femmes qui désirent allaiter de suspendre leur temps de travail pour des périodes de 30 minutes jusqu'à 9 mois après la naissance de l’enfant. Cependant, votre employeur n’est pas tenu de vous rémunérer pour ces laps de temps.

De plus, certaines tâches peuvent être interdites à la mère allaitante. S’il n’est pas possible de l’affecter à d’autre tâche, alors elle pourra prendre un congé prophylactique.

A découvrir sur notre shop !
Doomoo
Comfy Big Tetra Green
52.99
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Doomoo
Comfy Big Tetra Green
52.99
Acheter
Omum
Ma jolie peau, crème visage hydratante
24.99
Acheter
Mamabaas
Livre en néerlandais - Fit en gezond tijdens en na je zwangerschap
14.55
Acheter
Et encore plus de ...
Organisation/Administratif