Babyboom
Grossesse

L'acide folique, la vitamine qu'il faut connaître quand on souhaite avoir un enfant !

Grossesse

L'acide folique, la vitamine qu'il faut connaître quand on souhaite avoir un enfant !

Vous avez bien lu : si vous êtes enceinte ou souhaitez le devenir, vous devez le savoir: l’acide folique est la vitamine qui offre de nombreux avantages aux futures mères et à leurs bébés.

Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique est une vitamine. On le trouve sous la forme de folate dans les légumes frais, surtout les légumes verts, mais aussi dans les fruits et d’autres produits (voir : Dans quels produits trouve-t-on l’acide folique ?). L’acide folique est bon pour la santé et est  recommandé aux femmes qui ont un désir de grossesse.

L'acide folique est utile pour tout le monde, mais surtout si vous avez un souhait de grossesse !

Chacun de nous a besoin d’acide folique pour rester en bonne santé, mais une (future) femme enceinte un peu plus. Il favorise le processus de division cellulaire, la formation normale du sang et contribue au fonctionnement normal du système immunitaire. Par ailleurs, l’acide folique est bon pour les fonctions psychologiques normales, telles que la concentration, l’apprentissage, le raisonnement, la mémoire et la résistance au stress. En outre, l’acide folique contribue à réduire la fatigue. Pas mal, non?

Mais cela peut rapporter davantage à une future mère. En effet, l'acide folique joue un rôle important, juste après la fécondation.  Immédiatement après celle-ci, le système nerveux central commence à se développer chez votre embryon, à partir du tube neural. L’acide folique joue un rôle important dans la fermeture correcte de ce dernier. Ce processus est déjà achevé à la 6e semaine de grossesse. À un stade ultérieur, ce développement aboutit à la formation du cerveau et de la moelle épinière. En cas de fermeture incomplète du tube neural, votre bébé souffrira d’un spina bifida ou une autre anomalie du tube neural. En Belgique, environ 6 grossesses sur 10 000 aboutissent à un enfant avec un spina bifida et / ou une autre anomalie du tube neural. Heureusement, le risque est donc faible. Mais les conséquences sont suffisamment graves. Vous pouvez réduire ce risque en prenant chaque jour 0,4 mg d'acide folique de manière préventive, de préférence, au moins un mois avant d'arrêter la contraception.  S'il est trop tard, vous pouvez également commencer dès que vous apprenez votre grossesse. Mieux vaut tard que pas du tout.

Il y a d’autres avantages de l'acide folique pendant la grossesse elle-même. L’acide folique soutient la croissance des tissus maternels durant la grossesse et contribue aussi à la formation du placenta et à la croissance du fœtus, de l’utérus et des seins.

 

Ne puis-je pas obtenir suffisamment d'acide folique dans ma nourriture?

En fait, en dehors de la grossesse, le problème ne se pose pas pour la plupart des femmes de notre région. Si vous mangez équilibré, sain et varié, vous obtiendrez facilement l’apport journalier recommandé en acide folique. Assurez-vous que votre assiette est régulièrement remplie de fruits et légumes frais ! On trouve de l'acide folique sous forme de folate surtout dans des légumes verts (salades, épinards, brocolis, choux de Bruxelles). On le trouve aussi dans des légumes secs (fèves, haricots secs, pois secs, lentilles) et dans certains fruits (par exemple fraises, agrumes, kiwis et melons). Divers aliments complets et divers produits laitiers contiennent aussi de l’acide folique. De cette façon, vous atteignez rapidement l’apport journalier recommandé de 0,2 à 0,3 mg pour une femme adulte (ou un homme). Dans la liste ci-dessus, vous trouverez également suffisamment de friandises, pour une (future) femme enceinte. Alors il n'y aurait  vraiment aucun problème ?

C'est vrai, mais… Il y a un point d'attention majeur. L'acide folique est une vitamine plutôt instable qui se décompose facilement à la cuisson. De plus, votre corps a besoin d'un supplément d'acide folique avant et pendant la grossesse. Même si vous mangez très sainement et varié, il est toujours difficile d'atteindre la quantité d'acide folique dont votre corps a besoin pendant votre grossesse. Heureusement, il existe une solution simple : il suffit de prendre chaque jour un complément alimentaire préventif avec 0,4 mg d'acide folique. La prise quotidienne de 0,4 mg d’acide folique à titre préventif peut réduire d’au moins 50 % le risque de mettre au monde un enfant atteint de spina bifida ou d’une autre anomalie du tube neural

5 femmes sur 10 commencent à prendre l’acide folique trop tard !

Et c'est dommage, car nous ne le soulignerons jamais assez : commencez à prendre l'acide folique à temps. Demandez simplement à votre médecin, gynécologue, sage-femme ou pharmacien. Ils confirmeront certainement l'importance de l'acide folique avant et pendant la grossesse.

Il est donc préférable de commencer par l'acide folique dès votre souhait de grossesse. Anticiper suffisamment à temps, c'est de ça dont il s'agit. Alors n'hésitez pas à prendre suffisamment d'acide folique avant de devenir enceinte. Pourquoi ? Cela a tout à voir avec la fermeture rapide du tube neural dont nous avons parlé plus tôt. 
En pratique, cela signifie une prise quotidienne d’un complément alimentaire de 0,4 mg d’acide folique au moins 4 semaines avant l'arrêt de votre contraception. S'il est trop tard, vous pouvez également commencer dès que vous savez que vous êtes enceinte. Continuez à prendre de l'acide folique chaque jour jusqu'à la 12e semaine de grossesse. Votre médecin, sage-femme ou pharmacien peut également vous recommander de continuer à prendre de l'acide folique après les 12 premières semaines de votre grossesse et pendant l'allaitement.

 

Cette dose de 0,4 mg est-elle suffisante pour toute future femme enceinte ?

Si vous avez déjà eu un enfant souffrant de spina bifida ou d'anencéphalie, ou s'il existe un cas dans votre famille, parlez-en à votre médecin traitant ou à votre gynécologue. Dans ce cas, vous avez besoin d'une plus forte dose d'acide folique. Cette dose plus importante d'acide folique peut également s'avérer nécessaire dans d'autres circonstances, notamment en cas de diabète ou d'anémie falciforme, de prise d'antiépileptiques ou de sulfasalazine, ou encore après une réduction d'estomac. Votre médecin vous accompagnera dans cette démarche.

En bref : 

  1. Commencez par prendre 0,4 mg d'acide folique chaque jour dès le moment où vous envisagez d’être enceinte (au moins un mois avant de cesser votre contraception) jusqu'à la 12e semaine de grossesse. Il peut également vous être conseillé de continuer à prendre de l'acide folique après les 12 premières semaines de votre grossesse et pendant l'allaitement.
  2. Complétez votre prise d'acide folique par une alimentation saine et variée.
  3. Si vous n’êtes pas enceinte rapidement, continuez à prendre chaque jour de l'acide folique.
  4. Avant d’être enceinte et de commencer à prendre de l'acide folique, consultez votre médecin si vous avez déjà eu un bébé souffrant de spina bifida ou d'anencéphalie ou si un membre de votre famille proche a été dans le cas. Votre médecin adaptera alors la dose d'acide folique en conséquence.

Enfin, retenez ceci: lorsque vous êtes enceinte, la première et la plus importante chose à faire est de profiter pleinement de votre grossesse. Vous créez une nouvelle vie et c'est fantastique. Il est temps de mettre un certain nombre de choses en perspective et d'éviter au maximum le stress ! 

 

 

Cet article a été écrit en partenariat avec Kela Pharma.