Babyboom
Bébé

Bébés nageurs : pour ou contre ?

Bébé

Bébés nageurs : pour ou contre ?

Vous ou votre partenaire accompagnez bébé dans l’eau. Ainsi sécurisé, il va progressivement prendre des initiatives, s’aventurer, plonger sa tête dans l’eau.

Vous adorez l’eau et avez envie de faire découvrir ce nouvel environnement à votre bébé ? Ou vous avez simplement entendu que les séances à la piscine aident à son bon développement ? Oui, mais on vous a aussi dit que cela pouvait présenter des dangers pour bébé et lui faire développer des maladies. Alors comment s’y retrouver, plouf ou pas plouf ?

 

Pas de course à performance, ni de forcing

Proposer à votre petit un lieu d’éveil où il va pouvoir s’épanouir tant du point de vue physique que relationnel, telle est la vocation de cette activité en piscine. Pour les enfants qui ont peur de l’eau, c’est une excellente démarche pour les aider à apprivoiser ce monde aquatique. Vous ou votre partenaire accompagnez bébé dans l’eau. Ainsi sécurisé, il va progressivement prendre des initiatives, s’aventurer, plonger sa tête dans l’eau…La piscine devient un espace de jeu avec une multitude de jouets, petits tapis flottants et toboggans. 

 

Une équipe et un environnement de qualité

Toute équipe doit se composer de professionnels de l’eau et de la petite enfance. Présents dans l’eau, les animateurs proposent des situations adaptées à chaque enfant en fonction de son âge et de son rythme.

 

À quel âge commencer ?

Le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) recommande de ne pas fréquenter les piscines publiques avant que votre enfant n’ait atteint l’âge de 12 mois. En effet, les vaccins reçus jusqu’alors n’immunisent que contre des maladies très spécifiques et pas contre celles rencontrées couramment en piscine responsables d’otites, bronchites, pneumonies. Rappelons que les poumons des bébés sont encore immatures. Les émanations de chlore qui se dégagent de l’eau peuvent les rendre vulnérables et entraînent de multiples réactions, principalement respiratoires, mais également cutanées.

« Les bébés nageurs ont un risque de bronchiolite presque doublé par rapport aux autres enfants. […] Si l’on écarte les facteurs de risque classiques comme fréquenter une crèche ou avoir des antécédents d’asthme et d’allergie dans la famille, le risque de bronchiolite est multiplié par quatre pour plus de 20 heures passées en piscine, couverte ou non. » a indiqué le professeur Alfred Bernard de l’université de catholique Louvain.

Faut-il pour autant priver bébé de natation ?

Il existe des piscines assainies grâce à des procédés moins agressifs pour les bébés, renseignez-vous auprès des établissements qui proposent ces cours de bébés nageurs. Profitez-en pour vous assurer également que la température de l’eau soit comprise entre 30° et 32°.

L’idéal est de ne pas dépasser 20 à 30 minutes pour chaque séance

Côté matériel, il est important par raison d’hygiène d’équiper bébé de couches spéciales antifuites et de lui prévoir un biberon d’eau et une collation type panade car l’eau ça creuse !

On vous recommande de demander l’avis de son médecin avant de mettre bébé à l’eau.

 

Quels sont les bénéfices de l’eau pour bébé ?

  • Eveil de ses sens grâce aux bruits différents et au contact avec l’eau.
  • Développement de sa psychomotricité : il évolue avec vous dans l’eau et découvre de nouveaux mouvements. Bon également pour sa respiration qu’il apprend à contrôler différemment.
  • Aide à la socialisation : il rencontre les animateurs mais aussi les autres enfants qu’il va souvent chercher à imiter.
  • Habitude à l’eau : plus grand, il sera plus confiant pour sauter dans l’eau et vous éclabousser !

 

C’est aussi de bons moments en perspective pour tous. Partager cette activité hors de la maison renforcera vos liens et surtout celui de confiance côté bébé et vous remplira la tête de beaux souvenirs.