Babyboom
Babyboom
Grossesse

En forme pendant 9 mois !

5 min
Santé grossesse, Bien-être
Grossesse

En forme pendant 9 mois !

5 min
Éveil, Santé
Les vitamines sont nécessaires tout au long de la grossesse. Elles jouent un rôle capital. Pour la maman, mais aussi pour le bébé. Où trouver ces vitamines ? Comment éviter les carences ?

Au cours de la grossesse, certains besoins nutritionnels augmentent mais il ne faut en aucun cas manger deux fois plus, mais deux fois mieux ! L’alimentation de la femme enceinte interfère directement sur son organisme et sur le développement cérébral, psychomoteur, comportemental et intellectuel de l’enfant.

Avant tout de bonnes habitudes !

Dès que le désir d’enfant se profile, prenez déjà de bonnes habitudes ! En effet, certaines vitamines indispensables à la croissance de votre futur enfant mettent du temps pour se stocker dans l’organisme. De plus, les grossesses antérieures, les stress répétés, la prise de la pilule contraceptive avant la grossesse affaiblissent les réserves nutritionnelles. Plus votre alimentation est déséquilibrée et plus il vous faudra du temps pour vous constituer des réserves dans lesquelles puisera en premier lieu votre futur bébé ! Abusez de fruits et de légumes, ils sont une source infinie d’anti-oxydants.

Choisissez aussi de bonnes graisses. Certains oméga-3 sont indispensables au développement neurologique et de la vue de l’enfant.

Privilégiez les huiles végétales comme l’huile d’olive, de colza, de noix ou de lin ou les margarines riches en oméga-3. Consommez du poisson gras comme le maquereau, les anchois, les sardines, le saumon ou le foie de morue

De l’acide folique, avant tout

C’est très tôt au cours de la vie embryonnaire, pendant les 3ème et 4ème semaine de grossesse, que se déroulent les processus aboutissant à la formation du tube neural. A partir du tube neural se développent le cerveau et la moelle épinière. Des défauts de sa fermeture entraînent des malformations responsables de handicaps sévères ou de décès, dont les plus fréquentes sont le spina bifida (défaut lombaire) et l’anencéphalie (absence de cerveau). Le spina bifida représente environ 50% des anomalies du tube neural. « Il existe une relation inverse entre la concentration en folate chez la femme enceinte et le risque de malformations du tube neural chez le fœtus » explique le Docteur Moens. « Or, près de trois quarts des femmes en âge de procréer ont des apports inférieurs. « C’est par l’alimentation que se fait l’essentiel de nos réserves en acide folique. Misez d’abord sur les légumes verts (épinards, salades, petits pois, haricots verts, avocats, choux de Bruxelles…), mais aussi sur les graines (pois chiches, lentilles…) et certains fruits (fruits de couleur orange, melon, banane, kiwi…). Mais celle-ci ne suffit malheureusement pas à en fournir une quantité suffisante pour répondre aux besoins liés à la grossesse. Une supplémentation sous la forme de comprimés est donc indispensable. La difficulté de la mise en œuvre de cette recommandation réside dans le fait qu’elle doit débuter avant même que la femme soit enceinte ».

Acide folique : oui mais à quel dosage ? 

Nos autorités de santé et médicales recommandent aux femmes de prendre 0,4 mg d’acide folique par jour, trois mois avant d'envisager une grossesse et/ou d’être enceinte et lors des trois premiers mois de la grossesse. Les femmes particulièrement à risque de carences (antécédents de malformations néonatales dans la famille, …) se voient prescrire des compléments plus fortement dosés (4 mg par jour).

A savoir

Les folates, acide folique ou encore vitamine B9, sont autant de termes qui désignent la même chose : une vitamine ! Elle tire son nom du latin « folium », qui signifie feuille, du fait de sa présence en grande quantité dans la plupart des légumes verts à feuilles (épinards, mâche, cresson…).En

comparaison avec l’acide folique, le Quatrefolic présente une meilleure assimilation, il permet au corps une utilisation immédiate de ce folate.

Essentiel le fer !

Les besoins en fer sont deux fois plus importants pendant les six premiers mois de grossesse afin de répondre à l'augmentation de la masse sanguine de la mère et du fœtus. Si la femme enceinte n’ingère pas suffisamment de fer, elle risque une anémie : son taux d’hémoglobine diminue, ce qui se traduit en général par une grosse fatigue, un teint pâle, une baisse de moral et une chute de vos défenses immunitaires.

Du calcium pour l’architecture du squelette

Pour maintenir l'intégrité des os, assurer le développement du squelette de l’enfant et favoriser un bon allaitement, le calcium est indispensable. Un apport insuffisant de calcium peut entraîner le développement de la pré-éclampsie (hypertension provoquée par la grossesse), accroît le risque d'avoir un bébé de poids insuffisant. Pour faire le plein de calcium chaque jour, optez pour des aliments à base de lait, champion toute catégorie de la teneur en calcium. Yaourts, petit-suisse, fromages et entremets contiennent une part importante de vos besoins journaliers. Les fromages à pâtes cuites comme le gruyère ou le conté font partie des aliments les plus riches en calcium : environ 900 mg pour un morceau de 100 g.

Incontournable la vitamine D

Cette vitamine est indispensable pour fixer et retenir le calcium dans l’os, elle participe donc à la minéralisation osseuse. On la retrouve dans les poissons gras, les œufs, les produits laitiers, … Elle est également produite par la peau grâce aux rayons du soleil. La supplémentation en vitamine D est recommandée de façon systématique aux femmes enceintes.

De l’iode et des oméga-3, nutriment clé du cerveau

L’iode est indispensable au système immunitaire et au bon fonctionnement de la thyroïde, mais pour le bébé, il est surtout un nutriment clé pour le développement de son cerveau. Les femmes qui risquent le plus une déficience sont les fumeuses, les végétariennes ou les végétaliennes, celles qui ont eu des grossesses très rapproches ou qui souffrent de vomissements intenses au début de grossesse. Les acides gras omégas-3 sont indispensables à la formation des neurones. Durant les 3 derniers mois de grossesse, le cerveau du nourrisson augmente de 3 à 5 fois. Or le DHA, un oméga-3 est le principal carburant cérébral du fœtus. Les aliments riches en oméga 3 sont indispensables au développement psychomoteur de bébé, de son système nerveux et de sa vision. Il serait directement lié à l'apprentissage. Les omégas 3 et le fameux DHA se trouvent principalement dans les poissons gras (saumon, hareng, maquereau, morue, …) ou encore des huiles de poissons.

A découvrir sur notre shop !
Vinalac
Vinalac Quatrefolic 90 comprimés
37.50
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Vinalac
Vinalac Quatrefolic 90 comprimés
37.50
Acheter
Vinalac
Vinalac DHA/EPA - 30+30
28.00
Acheter
Vinalac
Vinalac DHA/EPA - 60+60
37.90
Acheter
Et encore plus de ...
Santé grossesseBien-être