Babyboom
Babyboom
Grossesse

Grossesse gémellaire

2 min
Santé grossesse
Grossesse

Grossesse gémellaire

2 min
Éveil, Santé
Grossesse gémellaire, coup dur ou grand bonheur ? C'est propre à chacun, mais quelle que soit la réaction, c'est tout d'abord un choc pour la future maman d'apprendre une telle nouvelle... Faisons le point sur ses particularités, les risques et les étapes clés de cette grossesse multiple.

Les grossesses gémellaires représentent environ 75% des cas de grossesse multiples... En France, 1.61% des femmes enceintes ont donné naissance à des jumeaux en 2019.

Grossesse de jumeaux dizygotes

Les jumeaux dizygotes représentent les fameux « faux jumeaux ». Ils sont le résultat de la fécondation de deux ovules par deux spermatozoïdes distincts. Chaque jumeau possède son propre placenta et sa propre poche amniotique. Dans ce cas de figure, le patrimoine génétique des bébés est dissemblable. Ils n'ont pas de ressemblances physiques et peuvent même être de sexes différents.

Grossesse de jumeaux monozygotes

Ils sont le résultat de la fécondation du même ovule, si ce n'est que celui-ci se sépare en deux parties.

Différentes situations sont alors possibles :

- Dans les cinq premiers jours après fécondation, les fœtus se dotent d'un placenta et d'une poche amniotique personnelle.

- Dans le cas où la division a lieu 8 jours après fécondation, il existe un placenta pour les deux bébés et ont chacun leur poche amniotique. Il s'agit alors d'une grossesse monochoriale et biamniotique.

- Une séparation après 8 jours est rare. On parle alors de grossesse monochoriale et monoamniotique.

- Au-delà de 13 jours, la séparation est exceptionnelle, elle donne naissance à des jumeaux qui restent collés l'un à l'autre (siamois).

Grossesse gémellaire, les risques

Une grossesse gémellaire nécessite un suivi strict, du fait de risques potentiels, autant pour la maman que pour les bébés :

  • Un retard de croissance intra-utérin
  • Un accouchement prématuré
  • Des malformations
  • La mort utérine d’un des fœtus
  • Pour la maman, le diabète gestationnel et l'hypertension artérielle.

Il faut déterminer si les fœtus partagent ou non le même placenta. La présence d'un seul placenta complique la situation et peut entrainer des problèmes. Cette situation n'est possible que jusqu'à 15 semaines d'aménorrhée. S’il s’agit d’une grossesse monochoriale, il existe une complication appelée syndrome « transfuseur-transfusé » qui peut survenir. Elle se produit lorsque l'un des deux fœtus est mieux alimenté en sang que l’autre.

  • L’enfant qui reçoit trop de sang appelé « le transfusé » est en proie à développer une insuffisance cardiaque. Tandis que celui qui est privé de sang (le transfuseur) aura, quant à lui, du mal à se développer normalement. L'équipe médicale devra intervenir pour assurer une meilleure distribution de sang.

Grossesses gémellaires : échographies spécifiques

Les échographies doivent être plus approfondies dans le cas d’une grossesse gémellaire, sur ces périodes, notamment :

- Entre 12 et 14 semaines, l’échographie détermine si la grossesse est mono ou bichoriale 

- Entre la 11ème et 13ème semaine, on y teste la mesure de la "clarté nucale", grâce à laquelle on détermine le risque de trisomie 21.

- Lors du dernier trimestre de grossesse, une échographie sera menée toutes les 4 semaines pour les grossesses bichoriales, et toutes les deux semaines pour une grossesse monochoriale.

A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
67%
Medela
Soutien-gorge de nuit Taille M Noir
23.95
Acheter
Naïf
Mom - Pregnancy Belly Balm
15.20
Acheter
Et encore plus de ...
Santé grossesse