Babyboom
Bébé

Je pense qu’il est prêt pour ses premières petites purées !... ou pas ?

4 min
Alimentation
Bébé

Je pense qu’il est prêt pour ses premières petites purées !... ou pas ?

4 min
Éveil, Santé
La parentalité est l’un de ces rares sujets qui font l’objet d’autant de conseils bien intentionnés et de questions partout dans le monde. Et le moment adéquat pour introduire les panades et autres purées est précisément l’un des thèmes qui suscitent le plus de discussions. Ce qui a de quoi déconcerter les jeunes parents. Quatre ou six mois ? Cela peut sembler simple, mais en fin de compte, quel est le bon moment pour se lancer dans l’aventure ? Et existe-t-il un moment idéal ?

Une chose est certaine : il est absolument déconseillé de commencer avant quatre mois.

Que disent les directives (inter)nationales ?

Pratiquement toutes les organisations internationales et les associations de diététiciens/pédiatres du monde entier sont d’accord sur un point : l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six mois avant d’introduire l’alimentation solide est la meilleure des options. 

Les Belges et les Néerlandais sont les seuls à ne pas respecter la consigne au pied de la lettre et conseillent de commencer à passer à l’alimentation solide entre quatre et six mois.

Que font les parents flamands ?

De nombreux parents flamands pensent connaître l’âge idéal pour débuter, mais, dans la pratique, ils basculent pourtant vers les purées plus précocement. Impossible de savoir pourquoi, à ce stade. Suivent-ils les conseils des organismes qui appliquent les directives nationales ? Est-ce que ce sont les familles elles-mêmes qui trépignent d’impatience à l’idée de commencer à donner des purées ? Ont-ils des doutes quant au fait que l’alimentation lactée suffit à combler les besoins de bébé ? Se laissent-ils guider par des considérations pratiques qui les incitent à avoir entamé l’alimentation solide avant que bébé aille à la crèche ? Est-ce une combinaison de tous ces éléments ? Difficile de savoir à quoi s’en tenir.

Une perspective révolutionnaire

Et voici… la perspective révolutionnaire concernant le moment idéal pour entamer l’alimentation solide : il n’y a pas de moment idéal ! En effet, les bébés ne sont pas une science exacte, ce que vous aurez certainement déjà compris en tant que parent. Il n’y a donc pas une date précise que vous pouvez marquer d’un grand X dans votre agenda, correspondant à la date exacte à laquelle vous devez passer aux purées.

Observez votre bébé

La nature a magnifiquement fait les choses. Votre bébé sait parfaitement vous faire comprendre ce dont il a besoin. Pour ce qui est de l’alimentation solide également, vous devez avoir foi en le fait que votre bébé vous fera savoir que le moment est venu. L’art consiste à savoir interpréter les signaux qui vous montrent que votre bébé est prêt à avaler ses premières bouchées. Certes, ce n’est pas facile. C’est pourquoi  nous vous proposons quelques indices. Pour plus de facilité, nous avons opté pour une checklist :

  • Bébé se tient assis tout seul
  • Bébé tient parfaitement sa petite tête et son cou
  • Bébé ne tire plus la langue quand quelque chose entre dans sa bouche
  • Bébé a arrêté de mettre ses jouets et tout ce qui est à sa portée dans sa bouche
  • Bébé s’intéresse aux aliments
  • Bébé maîtrise suffisamment les mouvements de sa main pour mettre les objets à l’endroit désiré

-> Go for it!

Il est important que tous les points de la liste soient cochés pour pouvoir entamer l’alimentation solide en toute sécurité. Souvent, l’intérêt pour les aliments se manifeste avant les autres signaux, parfois même déjà vers l’âge de trois mois. Ne vous fiez donc pas uniquement à cet indice. En effet, votre bébé découvre le monde avec sa bouche et y porte aussi d’autres objets, tels que des clés ou des jouets.

Prenez garde aux idées reçues

On entend souvent dire que les enfants nourris au lait infantile ‘peuvent’ ou ‘doivent’ commencer l’alimentation solide plus tôt. C’est faux. Le lait, tant infantile que maternel, suffit à satisfaire les besoins de l’enfant jusqu’à l’âge de six mois environ. Il n’y a aucun doute là-dessus. Le lait doit d’ailleurs demeurer l’aliment principal jusqu’à l’âge d’un an. 

Au nombre des autres ‘indices’ qui n’en sont pas pour l’introduction de l’alimentation solide, citons la présence de dents, des réveils plus fréquents la nuit, une prise de poids réduite ou stable, une tendance à avoir plus faim qu’avant. Ce sont des phases normales du développement et de la croissance d’un enfant. Elles sont nécessaires et normales et sont tout à fait indépendantes de l’introduction de l’alimentation solide. D’autres arguments, tels que les allergies ou le reflux, sont souvent avancés pour prôner l’introduction de l’alimentation solide, mais ils ne sont pas prouvés.

Plus d’informations ?

Vous trouverez dans le livre ‘Van melk naar meer’ des réponses aux questions, simples ou complexes, que vous vous posez concernant l’alimentation solide au cours de la première année de vie. Il a pour but de vous aider à faire vos propres choix en toute confiance.

 

 

Cet article a été écrit en partenariat avec Mama Baas.

A découvrir sur notre shop !
Bojungle
Mixeur cuiseur digital multifonctions 6 en 1
107.93
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Bojungle
Mixeur cuiseur digital multifonctions 6 en 1
107.93
Acheter
67%
Bojungle
Grignoteur fruits 3 étapes
10.89
Acheter
Bojungle
Assiete ventouse & cuillère rose
12.74
Acheter
Et encore plus de ...
Alimentation