Babyboom
Bébé

Maux de ventre chez les enfants : quelles peuvent en être les causes ?

6 min
Santé bébé
Bébé

Maux de ventre chez les enfants : quelles peuvent en être les causes ?

6 min
Éveil, Santé
« Maman, j’ai mal au ventre… » Tous les parents finissent par entendre cette phrase tôt ou tard… Cette douleur est-elle imaginaire ou réelle ? Quelles en sont les causes ? Trop de bonbons ? La grippe intestinale ? La faim ? La diarrhée ? Devez-vous lui donner quelque chose ou simplement attendre que la douleur passe ? Vous avez tant de questions… Heureusement, la Dr Sofie Vanderoost vous fournit de précieux conseils dans son livre EHBK.

Cause 1 : diarrhée infantile

La diarrhée infantile ou diarrhée fonctionnelle est une affection chez les jeunes enfants qui se caractérise par une diarrhée persistante, de consistance pâteuse à aqueuse. Il s’agit de la forme la plus courante de diarrhée chez les enfants.

Généralement, la première selle de la journée est encore assez normale, mais ensuite, l’enfant a souvent des selles plus liquides, six à dix fois par jour. Le matin, elles sont encore pâteuses et le soir, elles sont la plupart du temps aqueuses. Les résidus alimentaires non digérés du « repas précédent » sont clairement reconnaissables dans les selles. La nuit, heureusement, le ventre est normalement tranquille et l’enfant ne va pas à la selle.

L’enfant est en pleine forme et il grandit et se développe normalement. Il ne présente aucun signe : il joue, mange avec appétit et n’a pas de crampes ou de maux de ventre. Il urine aussi normalement. Parfois, ses fesses sont un peu irritées.

Cette affection est particulièrement fréquente chez les bambins et les jeunes enfants. Elle disparaît généralement à l’âge de 5 ans, même sans prendre aucune mesure.

Origine

Souvent, tout commence par une banale gastroentérite ou grippe intestinale. De peur que l’enfant ne se déshydrate, les parents lui donnent surtout des aliments liquides et, de préférence, un peu sucrés, car il ne mange pas de toute façon.

Lorsqu’un virus stimule les intestins, ils se contractent plus rapidement, provoquant la diarrhée chez l’enfant. À ce moment, s’il est malade, fiévreux et se sent mal, l’ingestion de suffisamment de liquide et un régime alimentaire épargnant l’intestin sont certainement de mise. Si votre enfant refuse de manger des aliments solides, donnez-lui un biberon de lait au lieu de pommes de terre ou d’une compote de fruits. Évitez de mettre trop de jus d’orange dans la compote de fruits pendant deux jours. Si votre enfant a retrouvé l’appétit, recommencez immédiatement à lui donner une nourriture aussi normale que possible. Évitez juste pendant quelques jours de plus les repas vraiment « lourds » comme les fritures, les pizzas, la bolognaise ou la sauce au fromage. Si vous mettez votre enfant « au régime » pendant trop longtemps, vous diminuez ses chances d’avoir une motilité intestinale et des selles normales.

Les quatre règles à suivre

Donnez à votre enfant une alimentation normale dès que possible. Pensez aux quatre règles suivantes.

1. Liquides : limitez l’apport hydrique à 1 à 1,2 litre par jour.
2. Jus de fruits : le fructose et les édulcorants comme le sorbitol et le xylitol sont difficiles à absorber. Ils restent donc dans l’intestin et y gardent les liquides, ce qui fait persister la diarrhée. Évitez le jus de pomme et le jus de poire ! Les boissons rafraîchissantes sont également superflues.
3. Fibres : les fibres « lient » les selles. Donnez à votre enfant du pain brun ou du pain complet plutôt que du pain blanc.
4. Matières grasses : un enfant a besoin de suffisamment de graisses, même s’il a déjà des jambes plus potelées. Ce sont surtout les sucres et les protéines qui rendent un enfant un peu plus « rond » à cet âge. Sachez que 35 à 40 % de l’apport énergétique doit être constitué de matières grasses. Étalez de la margarine sur les tartines et utilisez suffisamment de beurre ou d’huile d’olive dans la préparation des repas. Faites une « piscine » de sauce pour la viande ou les pommes de terre. Le lait entier, le yaourt et le fromage jeune sont préférables aux produits allégés.
 

Cause 2 : diarrhée et constipation

Votre enfant continue à se plaindre de maux de ventre et vous vous faites du souci ? Il ne parvient pas à se débarrasser de cette diarrhée gênante ou des « accidents » dans les sous-vêtements ? Votre machine à laver est en surrégime ? Ou votre enfant souffre beaucoup de constipation ? Et les quatre règles ne fonctionnent pas du tout ? Demandez alors conseil à votre médecin. Vous pouvez déjà l’aider en tenant un « journal des maux de ventre » pendant une semaine ou deux. Signalez-lui également s’il existe des maladies intestinales dans votre famille comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse.

Souvent, des informations et des conseils nutritionnels après un examen clinique standard suffisent dans ce cas. Cependant, en cas de symptômes persistants, le médecin planifiera un examen supplémentaire, en fonction du journal des maux de ventre et des courbes de croissance. Il pourra s’agir d’un examen des selles, d’une prise de sang, d’une échographie ou d’une radiographie de l’abdomen (par exemple, en cas de constipation), d’un test de la sueur ou d’un test respiratoire au lactose.

Vous pouvez tenir un journal des maux de ventre (tout comme un journal des maux de têtes) pour surveiller ce paramètre.
 

Le saviez-vous ?

L’allergie au lait de vache concerne 3 % des nourrissons. Six mois d’allaitement exclusif les protègent contre le développement d’une allergie au lait de vache.

  • Il n’existe aucune preuve qu’un régime sans lait de vache pendant la grossesse protège le bébé contre l’allergie au lait de vache. Le fait d’éviter, à titre préventif, de consommer du lait de vache pendant l’allaitement n’a pas non plus d’avantage prouvé.
  • Un bébé a 30 % de risque d’avoir une allergie au lait de vache lorsque les deux parents sont « atopiques » (par exemple, s’ils souffrent de rhume des foins, d’eczéma, d’allergie aux chiens ou à la poussière domestique… mais pas d’allergie de contact !)
  • Les parasites tels que Giardia lamblia sont la deuxième cause la plus fréquente de diarrhée et de maux de ventre chez les enfants.
  • Votre enfant peut devenir temporairement intolérant au lactose après une grippe intestinale sévère. Ne vous inquiétez pas. Après quelques semaines d’un régime sans lactose, ce problème aura disparu.
  • Les enfants intolérants au lactose (surtout à partir de 3-4 ans) peuvent avoir des crampes abdominales au maximum 2 heures après un repas riche en lactose. Ils sont alors ballonnés (le ventre gonflé) et ont de nombreux gaz très odorants. Dans les cas graves, ils ont également une diarrhée acide et aqueuse.
  • Le plus grand risque de symptômes est causé par le lait, surtout s’il est consommé en dehors du repas. Le lactose contenu dans les aliments solides (crêpes) ou les aliments liquides épais (crème, yaourt) entraîne beaucoup moins de problèmes. Par conséquent, la courbe de croissance n’en est pas affectée.
  • Un enfant atteint de mucoviscidose non diagnostiquée mange comme un ogre, mais sa courbe de croissance est affectée et il a des selles abondantes et grasses.
  • L’intolérance au gluten ou maladie cœliaque peut également causer une diarrhée abondante et grasse.
  • Un enfant atteint de la maladie cœliaque peut aussi ne présenter qu’une courbe de croissance affectée, malgré un bon appétit, et parfois seulement une carence en fer.
  • Un enfant souffrant de constipation persistante peut également avoir une « diarrhée de débordement » en même temps. Les selles aqueuses cherchent alors à sortir le long des « fécalomes » (amas de matières fécales très dures) qui restent dans l’intestin. Dans ce cas, l’enfant souille souvent ses sous-vêtements.
  • Si un jeune enfant désigne son nombril lorsqu’il a mal au ventre, la cause doit souvent être cherchée ailleurs.
  • Chez un enfant sur trois âgés de plus de 6 ans et souffrant de douleurs abdominales récurrentes, une cause psychosociale doit être recherchée. Il peut s’agir de la peur de l’échec, d’un divorce, de harcèlement, de problèmes à l’école (généralement, les maux de ventre surviennent le matin pendant la semaine et pas le week-end).

 

Cet article a été écrit en partenariat avec Mama Baas.

A découvrir sur notre shop !
67%
Yogolino
Nestle YOGOLINO DESSERT Chocolat
2.34
Acheter
A découvrir sur notre shop !
67%
Yogolino
Nestle YOGOLINO DESSERT Chocolat
2.34
Acheter
Babyboom
Colis cadeaux grossesse - Français
0.00
Acheter
Nestle
Lait de croissance 1+ Biscuit
13.73
Acheter
Et encore plus de ...
Santé bébé