Babyboom
Babyboom
Grossesse

Paracétamol et grossesse : association dangereuse ?

2 min
Santé grossesse
Grossesse

Paracétamol et grossesse : association dangereuse ?

2 min
Éveil, Santé
Paracétamol et grossesse vont-ils ensemble ? C'est la grande question que les femmes se posent. On vous éclaire...
Sommaire
  1. Paracétamol et grossesse : perturbateur endocrinien ? 
  2. Des risques à nuancer

On le sait, se soigner lorsqu'on est enceinte est un vrai casse-tête, et il faut prendre beaucoup de précautions. Le paracétamol lui se révélerait être un allié de taille contre la fièvre, mais sous quelles conditions ?

Le paracétamol est considéré comme l'antalgique le plus sur pour les femmes enceintes. Mais comme tout médicaments, il n'est pas sans risques. Il pourrait avoir des effets délétères sur le développement du foetus. Les médecins recommandent aux femmes enceinte d'en prendre le moins possible sous de très courtes périodes.

Paracétamol et grossesse : perturbateur endocrinien ? 

Nombreuses sont les femmes enceintes qui ne considèrent pas le paracétamol comme un médicament. Le 23 septembre 2021, Nature Reviews Endocrinology a publié une étude demandant aux femmes enceinte d'être prudentes lors de l'utilisation de paracétamol. En effet celui-ci très souvent défini comme anodin (à tort), altérerait le développement du fœtus et agirait comme un perturbateur endocrinien. Cette étude a été écrite par des experts aux spécialités diverses : gynécologues, endocrinologues, pédiatres etc.

En effet, lorsque vous êtes enceinte, des changements se produisent dans la manière dont le paracétamol est métabolisé. Ce qui rendrait les femmes enceintes et leur fœtus beaucoup plus vulnérables aux effets toxiques.

"En tant que scientifiques, experts de la médecine et professionnels de santé publique, nous sommes préoccupés par les taux croissants de troubles neurologiques, urogénitaux et reproductifs. On constate une hausse dramatique du nombre d’enfants avec des problèmes cognitifs, d’apprentissage et/ou de comportement", alertent-ils.

Les auteurs mettent en lumière les différents liens entre l'exposition du foetus au paracétamol et l'apparition de certains troubles. On note : le TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), des retards de langage, des TSA (troubles du spectre autistique).

Dans certains cas, des troubles de la puberté précoce chez les filles et les garçons peuvent apparaitre.

Pour résumer, après avoir examiné toutes les études publiées de 1995 à 2020 sur les liens entre paracétamol et leur conclusion est unanime. Le paracétamol viendrait perturber certaines hormones du foetus et de la mère.

Des risques à nuancer

En effet, rien ne sert de paniquer. On ne connait pas l'exacte exposition au paracétamol de ces femmes ayant participé à l'étude. La relation de "dose-effet" est à considérer.

D’autres études doivent absolument être menées pour savoir exactement si ces femmes prennent un comprimé de paracétamol occasionnellement ou si elles en consomment trois par jour pendant plusieurs semaines.

Ne pas céder à la panique

Les autorités se veulent rassurantes. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (l'ANSM), signale que le paracétamol doit être indiqué à "dose très faible et le moins longtemps possible".

Quelle est la solution ? Plus de précautions

Que doivent donc faire les femmes enceinte ? Tout d'abord, il faut consulter votre médecin. Les experts indique 3 recommandations :

  • Renonce au paracétamol, sauf si indication médicale
  • Consulter votre médecin, pédiatre si vous avez un doute
  • Minimiser le risque en utilisant la dose la plus faible possible

Si le paracétamol est disponible sans ordonnance, depuis le 1er janvier 2020 il n'est disponible que dans les pharmacies.

A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Weleda
Huile de soin grossesse
13.55
Acheter
67%
Medela
Soutien-gorge de nuit Taille M Noir
23.70
Acheter
Naïf
Mom - Pregnancy Belly Balm
15.20
Acheter
Et encore plus de ...
Santé grossesse