Babyboom
Babyboom
Bébé

Que faire si mon enfant fait des convulsions fébriles ?

3 min
Santé bébé
Bébé

Que faire si mon enfant fait des convulsions fébriles ?

3 min
Éveil, Santé
Comment reconnaître les convulsions fébriles ? Que faire et ne pas faire dans cette situation ? Vous trouverez ci-dessous toutes les informations utiles !

Il existe une sorte de ‘prédisposition’ aux convulsions fébriles. Quand un frère ou une sœur en a déjà fait l’expérience, l’enfant a une chance sur cinq de faire aussi des crises. Cette probabilité passe à une sur trois lorsque les deux parents et un frère ou une sœur ont déjà présenté des convulsions de ce type.

De même, les enfants ayant fait un séjour prolongé en néonatalogie ou qui vont à la crèche courent plus de risques de développer des convulsions fébriles. La fièvre ne doit pas nécessairement être élevée. Certains enfants convulsent déjà à 38°C, même si, dans la plupart des cas, le thermomètre affiche des températures supérieures au déclenchement de la crise.

Une maladie grave, comme la méningite, n’est diagnostiquée que dans 1 à 4% des cas. En général, les convulsions se produisent lors d’une infection virale ordinaire, comme une infection des voies respiratoires supérieures, une otite, une gastro ou une scarlatine. Elles peuvent également survenir juste après une vaccination. 

Les enfants âgés de 6 mois à 5 ans, avec un pic entre 18 et 22 mois, sont les plus susceptibles de faire des convulsions fébriles. Passé l’âge de 5 ans, la probabilité de convulser diminue, étant donné que le système nerveux central est moins sensible aux stimuli tels que la fièvre.

Comment reconnaître les convulsions fébriles ?

Bien souvent, vous ne savez même pas encore que votre enfant est malade, étant donné que les convulsions fébriles se produisent pendant les premières heures de la maladie, quand la fièvre survient subitement ou augmente rapidement. 

Votre enfant perd tout à coup tout contact avec le monde extérieur. Il n’est pas conscient. Tous ses muscles se raidissent et se contractent de manière irrégulière. Les spasmes n’atteignent rarement qu’une seule partie du corps. Puis, tout le corps commence à tressauter comme dans une crise d’épilepsie. Dans la plupart des cas, les spasmes auront déjà disparu avant que vous compreniez ce qui s’est passé. Vous serez soulagé(e) en quelques secondes.

Que faire ?

Gardez votre calme et tranquillisez-vous et votre entourage.

  • Installez votre enfant prudemment en position de sécurité sur une surface douce, pour qu’il ne puisse pas s’étouffer.
     
  • Veillez à ce que votre enfant ne puisse pas se blesser pendant les spasmes. Demeurez donc à proximité.
     
  • Ne secouez pas votre enfant et n’essayez pas de l’empêcher de convulser, pour ne pas risquer de le blesser.
     
  • Ne placez jamais un doigt dans la bouche de votre enfant. Vos doigts risquent de le sentir passer et vous risquez de le blesser.
     
  • Appelez votre médecin. Celui-ci devra établir la cause de la fièvre et des convulsions et vous donnera des conseils thérapeutiques. Généralement, les spasmes auront cessé depuis longtemps au moment où le médecin examinera l’enfant.
     
  • Suivez les conseils du médecin. Souvent, il administrera à l’enfant un antipyrétique. Si l’enfant n’est pas trop incommodé par la fièvre, mieux vaut ne pas lui en donner. Il n’y a pratiquement aucune probabilité qu’il convulse à nouveau si sa température reste élevée. Si vous lui donnez quand même un antipyrétique, vous devrez lui en administrer à intervalle régulier pour maîtriser la fièvre. Dans le cas contraire, vous risquez une nouvelle manifestation de convulsions.

Appelez un médecin…

Appelez toujours votre médecin traitant, sauf si votre enfant a déjà fait des convulsions fébriles dans le passé et si vous avez déjà obtenu des conseils de votre médecin. 

Le médecin doit déterminer ce qui a causé la fièvre. S’il n’y a pas de raison apparente, le médecin fera hospitaliser l’enfant, surtout s’il est très jeune, pour des examens visant à exclure une maladie grave.

Appelez les services de secours…

  • Si c’est la première fois que votre enfant fait des convulsions fébriles.
  • Si votre enfant a moins d’un an. Dans ce cas, les convulsions sont souvent le signe d’une maladie grave. Les nourrissons ne développent que rarement les symptômes ‘normaux’ de la méningite par exemple, tels qu’une raideur du cou, des vomissements, une photophobie,…
  • Si votre enfant convulse sans présenter de fièvre ou une maladie s’accompagnant de fièvre. Il pourrait s’agir d’une épilepsie.
  • Si la crise dure plus de 10 minutes.
     
  • S’il convulse plusieurs fois en 24 heures.
     
  • Lorsque seule une partie du corps convulse. Il s’agit alors d’une crise focale.
  • Lorsque les convulsions surviennent après le premier jour de la maladie.
  • Si l’enfant reste peu conscient après la crise.

 

 

Cet article a été écrit en partenariat avec Mama Baas.

A découvrir sur notre shop !
84%
NAN
OPTIPRO 3
13.55
Acheter
A découvrir sur notre shop !
84%
NAN
OPTIPRO 3
13.55
Acheter
Babyboom
Colis cadeaux grossesse - Français
0.00
Acheter
Nestle
Lait de croissance 1+ Biscuit
13.73
Acheter
Et encore plus de ...
Santé bébé