Babyboom
Bébé

7 motifs de pleurs chez les bébés

Bébé

7 motifs de pleurs chez les bébés

Comprendrez-vous les pleurs de votre bébé ? Arriverez-vous à l’apaiser ? Comme pas mal de nouveaux parents, vous avez un peu l’impression qu’il vous a été livré sans mode d’emploi… Mais, finalement, ce mode d’emploi, vous allez le trouver. Tout simplement, parce que c’est votre bébé et que personne ne le connaît mieux que vous.

Les pleurs sont, pour votre bébé, un moyen de signaler que quelque chose ne va pas. Votre « travail » de parents consiste à les interpréter et à y répondre. Parfois, vous tâtonnez. Parfois, ses pleurs restent une énigme. C’est normal. L’essentiel est de vous assurer qu’il n’y a rien de grave. Aide au décodage avec Anne-Cécile Baye, infirmière pédiatrique et cheffe de l’unité néonatale non intensive du CHU Brugmann (site Horta), à Bruxelles. À partir de connaissances pratiques, elle et son équipe ont distingué sept motifs de pleurs chez les bébés.


1. Il a faim ou a besoin de téter (sans manger)

Trop souvent, au moindre pleur d’un bébé, on conclut un peu vite qu’il a faim ! Or, il a tellement d’autres raisons de pleurer… Bien sûr, si votre bébé a faim, il peut pleurer, mais, bien avant les pleurs, d’autres signes montrent qu’il est prêt à manger : il fait des mouvements de recherche avec la tête, ouvre la bouche, « mange » ses poings… À faire, le petit test des « points cardinaux » : posez votre doigt successivement sous son nez, sur son menton, sur une joue et sur l’autre ; s’il tourne la tête et tente d’attraper votre doigt, c’est qu’il a faim ! Si votre bébé pleure vraiment de faim, mieux vaut le calmer avant de le nourrir – en le berçant, en le câlinant… Manger est, pour lui, un plaisir : ce serait dommage qu’il le fasse dans une ambiance stressante.

On l’a observé chez les bébés prématurés : téter sans manger a un effet apaisant sur eux. Peut-être qu’en pleurant, votre bébé exprime son besoin de succion. Le mettre au sein (sans qu’il ne mange vraiment) ou lui donner une tétine (si vous l’allaitez, une fois que l’allaitement est bien lancé) peut le réconforter. Rassuré, il s’endormira au bout de quelques minutes…

2. Il a trop chaud ou trop froid

Les premières semaines de vie, un enfant « se refroidit » vite par les extrémités – par la tête, en priorité. Sachant cela, il ne vous est pas toujours aisé de savoir comment habiller ou couvrir votre bébé. S’il a trop chaud, il ressent un réel inconfort et pleure. Idem s’il a trop froid. Dès lors, veillez à ce qu’il n’ait ni trop chaud ni trop froid. En cas de doute, contrôlez sa température. Un bon truc : habillez-le comme vous mais avec une couche supplémentaire.
 

3. Son lange est sale

Alors que certains bébés ne sont pas du tout gênés par des langes trop « chargés », d’autres ne supportent pas que leurs petites fesses soient en contact prolongé avec de l’urine et des selles – sûr que la sensation peut être désagréable ! Si votre bébé est sensible sur ce point et pleure quand ses langes sont souillés, la solution est simple : vérifiez régulièrement s’il est propre et changez-le si nécessaire.

4. Il a besoin d’être câliné, rassuré

Que de nouveautés pour votre bébé, lui qui, dans le ventre maternel, a profité, pendant neuf mois, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, de l’odeur, de la voix, des mouvements maternels ! Son besoin de votre présence et de votre chaleur, bref son besoin d’affection, est aussi vital que son besoin de manger. Ses pleurs disent qu’il veut être tout contre vous, avoir de l’attention, être câliné… Pratiquer le peau à peau – avec vous, sa maman, avec vous, son papa – a un effet magique sur lui. Tout comme le porter dans une écharpe – ce qui vous laisse mobile et libère vos mains.

 

Découvrez l’article complet, extrait de la série Le Ligueur et mon bébé, gratuitement sur le site de la Ligue des familles.
Lire les 7 motifs de pleurs du bébé, maintenant