Babyboom
Bébé

Tout ce qu’il y a à savoir sur la varicelle

Bébé

Tout ce qu’il y a à savoir sur la varicelle

Une maladie d’enfance est une maladie virale si contagieuse que la plupart des gens l’attrapent quand ils sont petits et sont ensuite immunisés à vie. La varicelle en est un exemple connu et fréquent.

Qu’est-ce que c’est ?

Pratiquement tous les enfants attrapent la varicelle. Une fois développée, elle confère une immunité à vie. Ses caractéristiques typiques sont ses petites taches rouges qui se transforment en cloques remplies de liquide qui démangent fortement.

  • Les premières papules apparaissent sur le torse, puis se propagent aux membres et au visage.
  • Les vésicules laissent la place à une croûte qui finit par tomber.
  • Si la cloque n’est pas percée, elle ne laisse pas de marque.

La maladie se manifeste surtout en hiver et au début du printemps.

Elle se diffuse par les gouttelettes de toux ou par contact avec le liquide contenu dans les papules. La personne atteinte est déjà contagieuse 3 jours avant l’éruption de la maladie, donc avant que les premières vésicules soient visibles. Celles-ci peuvent n’apparaître que 3 semaines après la contamination. Le risque de contagion cesse quand toutes les cloques sont sèches. 

Au terme de la maladie, le virus demeure présent dans le corps. À l’âge adulte, il peut provoquer le zona.

 

Quel traitement ?

Vous pouvez faire baisser la fièvre avec un antipyrétique à base de paracétamol (du Perdolan, par exemple). L’aspirine et l’ibuprofène (le Nurofen par exemple) sont déconseillés, étant donné qu’ils peuvent entraîner de graves lésions cutanées. Lisez toujours bien la notice ! 

Il n’existe que peu de médicaments efficaces contre les démangeaisons. Que pouvez-vous néanmoins faire ?

  • Coupez courts les petits ongles de votre enfant et mettez-lui éventuellement des gants.
  • Enfilez à votre bébé des vêtements en coton assez amples.
  • Si votre enfant a des papules dans la bouche, ne chauffez pas son lait et ne lui donnez pas d’aliments acides, comme des agrumes.
  • Un petit bain tiède pourra apaiser votre bébé. Séchez-le bien ensuite (sans le frictionner !).
  • N’utilisez jamais (!) un médicament contre les démangeaisons sans consulter votre médecin au préalable. Ces médicaments sont souvent à base d’antihistaminiques (le Fenistil par exemple) et risquent de provoquer la mort subite du nourrisson chez les tout-petits (< 1 an).
  • Les lotions asséchantes à base de zinc et de silicate (de la calamine par exemple, comme dans le Cytelium) sont sans danger et peuvent apaiser la douleur et les démangeaisons.
  • Les poudres mentholées sont déconseillées car des particules de talc peuvent être inhalées par le bébé.

 

SOS : la varicelle à la naissance

Si vous entrez en contact avec la varicelle, sans jamais l’avoir contractée, aux alentours de la naissance de votre bébé, prenez contact avec votre médecin. Si votre nouveau-né est infecté par la varicelle, il risque de développer des symptômes très graves, pouvant mettre sa vie en danger.

 

FAQ : puis-je faire vacciner mon enfant contre la varicelle ?

Il existe un vaccin contre la varicelle, mais la vaccination généralisée n’est pas recommandée par le Conseil supérieur de la santé (Belgique). De même, le Rijksintituut voor Volksgezondheid en Milieu (Institut royal pour la santé publique et l’environnement – Pays-Bas) ne la conseille que pour les groupes à risque, tels que les adultes qui n’ont jamais contracté la varicelle et qui travaillent avec des enfants. Nous ne disposons pas encore d’une certitude suffisante quant à la durée de la protection conférée par le vaccin. Si celle-ci n’est pas permanente, la personne vaccinée risque de développer la varicelle à l’âge adulte. Or, à l’âge adulte, la maladie est plus grave et souvent associée à des effets secondaires, comme un risque de pneumonie.

 

Par Prof. dr. Christine Vanhole – Néonatologue