Babyboom
Babyboom
Bébé

Troubles digestifs et maux de ventre chez Bébé, faut-il s’inquiéter ?

5 min
Santé bébé
Bébé

Troubles digestifs et maux de ventre chez Bébé, faut-il s’inquiéter ?

5 min
Éveil, Santé
Bébé présente des signes d’inconfort digestif ? C’est une préoccupation récurrente pour de très nombreux jeunes parents. Quels sont les problèmes les plus fréquents et à quoi faut-il être attentif ?

Régurgitations et vomissements, diarrhées ou constipation, coliques du nourrisson… les troubles digestifs sont la première cause de consultations chez les pédiatres. 

 

Et pour cause ! Si généralement à la sortie de la maternité, il n’y a pas de réel souci digestif à signaler, après quelques semaines, l’équilibre biologique de Bébé semble se dérégler et laisse place à toutes sortes de symptômes que guettent anxieusement ses parents. 

 

Régurgitations et reflux, faire la différence

Au début, chez le tout petit, les régurgitations peuvent être nombreuses. Après une tétée ou un biberon, Bébé rejette de petites quantités de lait, surtout quand on le change de position. 

 

Ce rejet de lait est indolore et résulte d’une remontée du contenu de l’estomac dans l’œsophage lorsque bébé a trop mangé et évacue ce trop-plein. Il est sans conséquence sur sa croissance. 

 

Si cela arrive trop souvent, il est recommandé de mettre une tétine moins rapide sur le biberon ou de donner une moins grande quantité à la fois. Il faudra attendre le passage à l’alimentation solide puis à la position debout pour que tout rentre dans l’ordre.

 

Le reflux gastro-œsophagien est à différencier des régurgitations parce qu’il peut être lié à une inflammation, à l’hyperacidité de l’estomac ou à une allergie possible aux protéines du lait de vache. Il se manifeste par des régurgitations fréquentes et douloureuses. Bébé est inconfortable, il a tendance à tirer sa tête vers l’arrière, il est irritable et pleure. Dans ce cas, le pédiatre recommandera des mesures diététiques et pourra prescrire un traitement médicamenteux afin de soulager Bébé.

 

Vomissements 

Avant l’âge de 1 an, les vomissements sont fréquents chez le nourrisson. S’ils ne résultent pas d’une erreur diététique comme un biberon incorrectement préparé ou un aliment inadapté à l’âge de l’enfant, ils peuvent accompagner ou précéder une infection comme une rhinite, une otite, une bronchite ou une gastro-entérite. En cas de vomissements, une visite chez le pédiatre est alors la meilleure démarche à suivre.

 

Si les vomissements sont fréquents, il sera important de prévenir toute déshydratation en faisant boire à Bébé de très petites doses de liquide à intervalles rapprochés.

 

Les diarrhées

Le plus souvent causées par un virus ou des bactéries, les diarrhées sont courantes pendant la première année de vie. Si le volume, la fréquence et la coloration des selles ne sont pas des indicateurs de gravité, il faudra cependant surveiller leur évolution et veiller à ce que Bébé ne se déshydrate pas. Une perte de poids peut être un indicateur important à mentionner au pédiatre.

 

La constipation

Chez les très jeunes bébés nourris au sein, le faible volume des selles inquiète souvent les parents. Tant que la prise de poids est normale et que Bébé ne présente aucun signe de ballonnement ou de douleurs abdominales, il ne s’agit pas d’une constipation. Il s’agit simplement d’une bonne absorption du lait maternel qui réduit le volume des résidus intestinaux.

En dehors de cette situation, on parle de constipation lorsque l’on observe une raréfaction voire une absence de selles, une production de matières fécales dures, sèches, ou difficiles à émettre. La constipation souligne un dysfonctionnement du transit intestinal qui peut trouver son origine dans un changement d’alimentation, une modification du rythme de vie ou suivre un épisode de diarrhée. 

Généralement sans gravité et plutôt fréquente chez les petits de 0 à 3 ans, cette constipation se soigne sans problème en quelques jours ou quelques semaines.

 

Bon à savoir !

La couleur et la consistance des selles de Bébé changent en fonction de l’évolution de son système digestif et de ses changements d’alimentation. Aussi avec la diversification alimentaire, l’apparence des selles peut varier en fonction des aliments qu’il a reçus. 

 

Coliques du nourrisson

En soirée ou en début de nuit, Bébé est agité, pleure, a le ventre ballonné et dur, et semble inconsolable. Terreur des parents, les coliques du nourrisson sont un motif de consultation fréquent. 

Elles correspondent à des douleurs abdominales aiguës et brutales qui peuvent survenir pendant les quatre premiers mois de vie. 

Les coliques du nourrisson sont aussi fréquentes chez les bébés allaités que chez les bébés nourris au biberon. Cependant, dans ce dernier cas, la piste d’une allergie aux protéines du lait de vache ou d’une intolérance au lactose peut être évoquée par le pédiatre qui recommandera alors une alimentation adaptée. 

Dans la grande majorité des cas, les symptômes disparaissent totalement après 3 à 5 mois sans laisser de troubles digestifs.

Si les coliques du nourrisson ne semblent pas obligatoirement pathologiques, l’implication d’un déséquilibre de la flore intestinale est cependant une hypothèse à l’étude ces dernières années. 

 

Les allergies alimentaires

De façon générale, l’allaitement maternel permet de prévenir les risques d’allergies alimentaires, mais que Bébé soit allaité ou nourri au biberon, en cas d’antécédents allergiques dans la famille, tous vomissements, diarrhées, douleurs abdominales, crises d’urticaire, œdèmes des lèvres et de la langue, eczéma, asthme, infections ORL à répétition sont des symptômes à surveiller. 

Si Bébé présente un risque d’allergie, durant la diversification alimentaire, la meilleure façon de procéder est d’introduire un seul nouvel aliment à la fois. 

Quels que soient les maux digestifs de Bébé, ceux-ci le mettent souvent dans l’inconfort. Mieux vaut dès lors consulter votre pédiatre pour qu’il vous aide à adapter l’alimentation de votre Bébé.

Cliquez ici pour télécharger votre guide d'alimentation !

Cet article est écrit en partenariat avec Nestlé Baby&Me.

Matériel éducationnel destiné aux parents. Avis important : La meilleure façon de nourrir un bébé est de l’allaiter au sein car le lait maternel offre un régime idéalement équilibré, qu’il protège le bébé contre les maladies et a de nombreux autres bénéfices tant pour le bébé que pour la maman. Nous vous recommandons de demander conseil auprès de votre médecin, ou de votre consultation pour nourrissons, lorsque vous déciderez de la manière de nourrir votre bébé. Les mères devraient également recevoir des conseils sur la préparation et le maintien de la lactation. Si vous choisissez d’allaiter, il est important de manger sain et équilibré. Le lait infantile est destiné à remplacer le lait maternel lorsque les mères choisissent de ne pas allaiter ou si, pour une autre raison, elles ne peuvent le faire. La décision de ne pas allaiter ou d’introduire partiellement les biberons de lait infantile, diminuera la production de lait maternel. Si pour quelque raison, vous choisissez de ne pas allaiter, rappelez-vous qu’il vous sera difficile de revenir sur votre décision. L’utilisation de lait infantile a également des implications sociales et financières devant être prises en considération. Les biberons de laits infantiles doivent toujours être préparés, utilisés et conservés tel qu’indiqué sur l’emballage, afin d’éviter tout risque pour la santé de bébé. Avec les compliments de NESTLÉ. 

A découvrir sur notre shop !
Lässig
Sac à langer à dos Rolltop olive
119.99
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Lässig
Sac à langer à dos Rolltop olive
119.99
Acheter
Lässig
Gourde isotherme
20.95
Acheter
Lässig
Bavoir manches longues Little Forest Fox
22.95
Acheter
Et encore plus de ...
Santé bébé