Babyboom
Bébé

Du végétal et du bio : faites entrer la variété dans l’assiette de Bébé !

Bébé

Du végétal et du bio : faites entrer la variété dans l’assiette de Bébé !

Près de 45 % des Belges se disent flexitariens et ont fait le choix d’une alimentation qui fait la part belle au végétal. Une tendance que l’on observe chez de plus en plus de parents qui se montrent désireux de diversifier intelligemment les repas de leur tout petit.

Si le lait est l’aliment principal de Bébé jusqu’à ses 6 mois, une fois venu le temps de la diversification alimentaire, la variété va doucement s’inviter à sa table : légumes, fruits, céréales, féculents, mais également viandes, poissons et œufs. Au fil du temps, il va pouvoir manger des repas variés et adaptés à son âge.

Nouvelles pratiques alimentaires 

On observe depuis plusieurs années une modification des pratiques alimentaires au sein des familles qui ont la volonté de manger plus sainement tout en respectant mieux l’environnement.

Ainsi, l’alimentation bio a déjà largement conquis de nombreux jeunes parents. Il suffit de constater l’intérêt grandissant pour les produits issus de l’agriculture biologique et le succès croissant des produits d’alimentation infantile bio (+27 %). 

Nombreux sont les parents également qui s’orientent pour des raisons de santé et d’écologie vers une alimentation flexitarienne. Une tendance au flexitarisme qui se développe ensuite par transmission dans l’assiette des tout-petits de 6 à 36 mois

Le flexitarisme est-il adapté à Bébé ? 

Le flexitarisme est un mode alimentaire qui vise à consommer moins de viande rouge et de poisson, sans y renoncer totalement. C’est donc une alimentation riche en fruits et légumes, et un peu moins pourvue en viande et en poisson. L’objectif est de trouver des alternatives végétales idéales pour diversifier les repas. Il ne s’agit en aucun cas de se priver de toute protéine d’origine animale, comme le préconiserait un régime végan qui, lui, n’est absolument pas adapté aux besoins nutritionnels du tout petit.

Le flexitarisme repose dès lors sur la variété des aliments pour remplacer par des protéines végétales la part des protéines animales qui ne sont plus consommées.

Mais ce régime alimentaire convient-il réellement aux très jeunes enfants ? « L’ONE valide la possibilité d’avoir des repas végétariens en complément d’une alimentation saine et équilibrée présentant des produits d’origines animales. Il est important de noter qu’une alimentation végan ne sera jamais adaptée pour les jeunes enfants et ne doit en aucun cas être instaurée. On évitera également pour l’enfant les alternatives végétales issues de processus de transformation industrielle, comme le quorn par exemple » précise Anne-Charlotte Jalhay, diététicienne. 

Il s’agit donc de répondre aux besoins nutritionnels de l’enfant en croissance par une alimentation bien équilibrée. L’idéal sera de combiner les aliments d’origine végétale avec des repas à base de produits animaliers chargés d’apporter les nutriments et vitamines indispensables à la croissance.

Nouvelles textures, nouvelles saveurs

La diversification alimentaire est une étape cruciale pour l’enfant, car elle influencera ses goûts et ses habitudes alimentaires jusqu’à l’âge adulte. Il est donc important de lui présenter assez tôt une grande variété d’aliments.

Bien entendu, on veillera à diversifier les apports végétaux de qualité adaptés pour les bébés en fonction de leur âge tout en conservant les autres types d’aliments indispensables, comme le lait. L’apport hebdomadaire en protéines animales devra rester suffisant afin d’éviter toute carence. Une alimentation équilibrée est avant tout variée. 

Au-delà des légumes, des fruits et des céréales, on pourra introduire d’autres sources végétales, telles que des préparations à base de « laits » végétaux

Si l’on parle de « laits végétaux », ce sont plutôt des jus végétaux, car leur composition n’est en aucun cas équivalente à celle du lait. Ces jus ne doivent donc pas remplacer un apport en lait riche en calcium indispensable à la bonne croissance de Bébé. 

Cependant, ces bases végétales présentent un intérêt dans le cadre d’une diversification alimentaire, car elles contiennent des vitamines et sont tout bonnement parfaitement délicieuses. Amande, châtaigne, coco, soja, riz… sont autant de nouvelles saveurs à faire découvrir à votre enfant durant le dessert ou le goûter, par exemple. 

Le lait de coco : une note d’exotisme appréciée de Bébé

Contrairement à ce que son nom laisse à penser, la noix de coco ne fait pas partie de la famille des noix. La pulpe de coco est donc peu allergisante et représente un excellent substitut occasionnel à la crème. Elle peut être introduite dans des plats salés qu’elle agrémente et fluidifie ou être proposée en dessert avec de la banane ou de la compote de pommes. 

Pas le temps de jouer cuistot ? Pour un savoureux dessert 100 % végétal qui ne contient que des sucres naturellement présents, on peut s'orienter vers des préparations aux fruits et lait de coco, comme les petits pots aux fruits NatureNes Bio développés tout dernièrement par Nestlé, par exemple. La touche exotique de ces préparations de fruits — mangue, kiwi ou pomme, ananas au lait de coco — est très appréciée des tout petits qui développent dès 6 mois leurs papilles gustatives.

En outre, fabriquées à base de végétaux issus de l’agriculture biologique, ces préparations contribuent au respect de l’environnement et de la biodiversité. Comme quoi, il est parfaitement possible de faire découvrir les joies de la gastronomie à Bébé sans prendre de risque pour sa santé ! 

Cet article a été écrit en partenariat avec Nestlé Baby&Me.

Matériel éducationnel destiné aux parents. Avis important : La meilleure façon de nourrir un bébé est de l’allaiter au sein car le lait maternel offre un régime idéalement équilibré, qu’il protège le bébé contre les maladies et a de nombreux autres bénéfices tant pour le bébé que pour la maman. Nous vous recommandons de demander conseil auprès de votre médecin, ou de votre consultation pour nourrissons, lorsque vous déciderez de la manière de nourrir votre bébé. Les mères devraient également recevoir des conseils sur la préparation et le maintien de la lactation. Si vous choisissez d’allaiter, il est important de manger sain et équilibré. Le lait infantile est destiné à remplacer le lait maternel lorsque les mères choisissent de ne pas allaiter ou si, pour une autre raison, elles ne peuvent le faire. La décision de ne pas allaiter ou d’introduire partiellement les biberons de lait infantile, diminuera la production de lait maternel. Si pour quelque raison, vous choisissez de ne pas allaiter, rappelez-vous qu’il vous sera difficile de revenir sur votre décision. L’utilisation de lait infantile a également des implications sociales et financières devant être prises en considération. Les biberons de laits infantiles doivent toujours être préparés, utilisés et conservés tel qu’indiqué sur l’emballage, afin d’éviter tout risque pour la santé de bébé. Avec les compliments de NESTLÉ.