Babyboom
Bébé

Quand le biberon s’invite dans la vie de Bébé. Quelques conseils.

Bébé

Quand le biberon s’invite dans la vie de Bébé. Quelques conseils.

Dès sa naissance, les repas de votre nouveau-né sont faits d’amour et de lait. Si le lait maternel reste l’aliment idéal, selon les circonstances, il peut être donné au biberon ou même céder la place à un lait infantile premier âge. Voici quelques conseils lorsque Bébé passe au biberon.

Au sein ou au biberon : du lait et encore du lait !

Le seul aliment dont un nourrisson a besoin est le lait. Élément clé de son développement, le lait composera ses repas jusqu’à ses 6 mois idéalement. 

Bien entendu, le lait maternel reste celui qui convient le mieux à l’enfant. Mais pour de multiples raisons, un biberon de lait infantile peut s’inviter plus ou moins rapidement dans la vie de Bébé. Parfois, par choix des parents. Parfois, pour des raisons de santé ou pour mieux coller au mode de vie de la maman.

Il n’y pas de formule toute faite. Si le lait maternel s’adapte naturellement aux besoins de Bébé, il existe de nombreuses préparations de laits infantiles adaptées aux besoins spécifiques des tout petits. Pour savoir quelle formulation choisir, rien ne vaut l’éclairage d’un spécialiste, comme votre pédiatre.

Alors, sein ou biberon ? L’un n’empêche pas l’autre. On peut parfaitement combiner les deux. C’est ce qu’on appelle l’allaitement mixte qui permet de garder Bébé au sein, matin et soir par exemple, tout en lui proposant des biberons en journée ou durant la nuit. C’est l’occasion d’impliquer le papa ou de permettre à une autre personne de donner son repas à Bébé. 

Bien entendu, certaines conditions seront nécessaires pour que l’allaitement mixte puisse s’installer sereinement : 

  • La succion de Bébé au sein doit être bonne et le processus de lactation doit être bien lancé. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, on évitera de passer au biberon durant le 1er mois de vie.
  • On veillera à intégrer le biberon très progressivement tout en gardant suffisamment de tétées. Minimum 3 par 24 h, pour éviter un engorgement et maintenir la lactation.
  • Enfin, le type biberon et la tétine doivent permettre d’atteindre un débit semblable à celui du sein afin d’encourager Bébé à maintenir une bonne succion. Mieux vaut opter pour des tétines en silicone à base large qui rappellent la forme du sein.

L’alternance entre l’allaitement maternel et le biberon est une solution souvent privilégiée pour continuer à allaiter durant la reprise du travail. Par ailleurs, en tirant votre lait à l’avance, vous pouvez le congeler et constituer des réserves.

Comment passer au biberon ?

Que vous envisagiez un sevrage partiel ou total de Bébé, il devra se faire progressivement : 

  • Ne passez pas au biberon du jour au lendemain.

Prévoyez une période de transition durant laquelle Bébé et vous adopterez les nouveaux gestes. Commencez par proposer de petites quantités de lait que vous augmenterez au fur et à mesure. Agissez par étapes : proposez un seul biberon en remplacement d’une tétée au sein les 3 premiers jours, puis deux biberons les 3 jours suivants et ainsi de suite. 

Plusieurs essais risquent d’être nécessaires avant que Bébé ne soit enthousiaste, mais la patience n’est-elle pas la mère de toutes les vertus ? 

  • Choisissez le meilleur moment

Remplacez la tétée de l’après-midi, par exemple. Lorsque Bébé est détendu et n’a pas trop faim afin qu’aucun stress ne vienne perturber les premières rencontres Bébé-biberon. 

  • Demandez à quelqu’un d’autre de donner le biberon

Habitué à votre sein, Bébé peut être contrarié et ne pas comprendre ce changement soudain. Il acceptera plus facilement le biberon s’il ne sent pas votre odeur et qu’une autre personne le lui propose. Cela fera des papas et des grands-parents heureux !

  • Stimulez doucement Bébé, sans le forcer

Frottez doucement la lèvre supérieure de Bébé avec la tétine pour le motiver à ouvrir la bouche. Si ça coince, commencez par un biberon de votre propre lait dont vous ferez perler une goutte ou deux sur la tétine afin qu’il reconnaisse votre goût et vote odeur. 

Quel biberon, quelle tétine ?

Côté matériel, le choix ne manque. L’idéal est d’adapter les formats :

  • les biberons de 90 à 150 ml conviennent aux premières semaines après la naissance.
  • les biberons de 250 à 300 ml sont la norme par la suite, même si certains gourmands auront besoin de biberons plus généreux.

La contenance du biberon est à choisir en fonction du volume final d’eau et de lait en poudre une fois mélangés.

Pour les tétines, l'offre est tout aussi vaste. Plusieurs modèles et types de tétines en silicone ou en caoutchouc vous sont proposés. Leurs forme et débit doivent être adaptés à l’âge de Bébé. La tétine idéale est… celle qui lui convient ! Attendez-vous à en essayer quelques-unes avant de trouver le Graal. 

Bien entendu, lorsque l’on nourrit Bébé au biberon, une excellente hygiène est de rigueur et il n’est en aucun cas question de conserver ou de resservir un reste de lait non consommé. 

Mettre Bébé au biberon dès la naissance

Pour le bébé qui ne sera pas allaité par sa maman, le premier biberon est généralement donné dans les deux heures qui suivent l’accouchement. Ensuite, il y a en moyenne 6 à 8 biberons à donner par 24 heures, selon les manifestations de faim du nouveau-né. Le rythme d’un biberon toutes les 3 heures environ, y compris la nuit, est donc la cadence de départ. 

Bébé refuse le biberon

Mis à part au moment du passage du sein au biberon, il peut arriver que Bébé refuse son biberon. Au registre des causes les plus courantes, on note que : 

  • Bébé n’a pas toujours suffisamment faim.
  • Trop usée ou non adaptée, la tétine ne lui convient pas.
  • Vous avez changé de lait infantile et son goût ou sa texture ne plaisent pas à votre petit gastronome en couches-culottes.
  • Bébé a commencé sa diversification alimentaire et trouve le lait tout de suite moins intéressant.
  • Ses premières quenottes font leur apparition et rendent Bébé grognon.

Quoi qu’il en soit, ne vous inquiétez pas ! À moins qu’il ne soit gravement malade, votre tout petit ne se laissera pas mourir de faim. Ne le forcez pas. Vous reproposerez un biberon aux prochains signes de faim. Veillez juste à ce que Bébé reste bien hydraté et au moindre doute, consultez votre pédiatre.

Cet article est écrit en partenariat avec Nestlé Baby&Me.

Matériel éducationnel destiné aux parents. Avis important : La meilleure façon de nourrir un bébé est de l’allaiter au sein car le lait maternel offre un régime idéalement équilibré, qu’il protège le bébé contre les maladies et a de nombreux autres bénéfices tant pour le bébé que pour la maman. Nous vous recommandons de demander conseil auprès de votre médecin, ou de votre consultation pour nourrissons, lorsque vous déciderez de la manière de nourrir votre bébé. Les mères devraient également recevoir des conseils sur la préparation et le maintien de la lactation. Si vous choisissez d’allaiter, il est important de manger sain et équilibré. Le lait infantile est destiné à remplacer le lait maternel lorsque les mères choisissent de ne pas allaiter ou si, pour une autre raison, elles ne peuvent le faire. La décision de ne pas allaiter ou d’introduire partiellement les biberons de lait infantile, diminuera la production de lait maternel. Si pour quelque raison, vous choisissez de ne pas allaiter, rappelez-vous qu’il vous sera difficile de revenir sur votre décision. L’utilisation de lait infantile a également des implications sociales et financières devant être prises en considération. Les biberons de laits infantiles doivent toujours être préparés, utilisés et conservés tel qu’indiqué sur l’emballage, afin d’éviter tout risque pour la santé de bébé. Avec les compliments de NESTLÉ.