Babyboom
Babyboom
Bébé

L’entraînement au sommeil : comment ça marche ?

5 min
Sommeil
Bébé

L’entraînement au sommeil : comment ça marche ?

5 min
Éveil, Santé
L’entraînement au sommeil ! À l’instar de nombreux autres ‘choix’ que les parents font pour leur enfant, il s’agit d’un sujet controversé. Allaitement ? Cododo ? Certains parents sont pour, d’autres sont contre. Souvent, les idées reçues concernant l’entraînement au sommeil sont fausses, faisant ainsi basculer nombre de parents dans le camp des ‘contre’.

Bien souvent, on a tendance à croire que l’entraînement au sommeil consiste à (devoir) laisser pleurer l’enfant pour qu’il apprenne à dormir. C’est probablement le plus important malentendu concernant l’entraînement au sommeil. Il y en a d’autres, tels que l’entraînement au sommeil n’est pas compatible avec l’allaitement à la demande et il est interdit de partager la chambre des parents.

Révélation

Moi aussi, quand je suis devenue maman, je pensais que la seule manière d’apprendre à mon bébé à dormir longtemps était de le laisser pleurer. Un peu ‘à la manière de grand-mère’. Laisser mon mini bébé pleurer esseulé ? Non, impossible. Et je suis tombée dans l’autre extrême : j’aidais systématiquement mon enfant à se rendormir et, du coup, je me levais toutes les 2 heures la nuit. 

Et puis, je me suis informée concernant l’entraînement au sommeil. Cela a été une telle révélation que j’ai décidé de devenir coach du sommeil pour aider les autres parents à eux aussi mieux dormir. En effet, ne sommes-nous pas une meilleure version de nous et ne sommes-nous pas plus patients lorsque nous avons dormi plus longtemps ?

Le bon rythme

L’entraînement au sommeil aide votre bébé à trouver le bon rythme de jour et de nuit. Il porte aussi bien sur le sommeil, que sur l’alimentation, qui sont les deux éléments fondamentaux pour qu’un bébé soit heureux. Les bébés aiment le rythme et la régularité. Ils en ont besoin. 

La régularité implique que vous alimentiez votre bébé en temps utile et qu’il puisse faire un petit somme au moment opportun. Vous éviterez de la sorte les crises de larmes dues à la faim ou à la fatigue. 

On conseille souvent aux jeunes mamans de tenir leur bébé éveillé plus longtemps parce qu’ainsi, ‘il dormira puisqu’il est fatigué’. C’est faux. Un enfant trop fatigué dort plus mal qu’un enfant bien reposé. 

Bien des parents ont également peur de déjà mettre leur bébé au lit à19h, par crainte qu’il ne se réveille trop tôt. Pourtant, c’est précisément le fait de le mettre au lit plus tard qui va déclencher son réveil précoce !

Essais et erreurs

En tant que parent, vous recevez certainement une foule de conseils bien intentionnés. Ajoutez à cela les recherches nocturnes sur Google qui vous donnent des résultats contradictoires et les nombreux essais et erreurs et, après quelques semaines ou mois, vous vous retrouvez chaque jour à vous demander à quoi va ressembler votre journée, à essayer de gérer un bébé qui ne s’endort pas facilement et qui se réveille plusieurs fois la nuit, et à devoir calmer un enfant qui pleure beaucoup plus parce qu’il est davantage irritable.

Naturellement, il y a des enfants extraordinaires qui maîtrisent immédiatement l’art de bien dormir et qui font leurs nuits rapidement. Ce sont des exceptions, des exemples auxquels vous ne devez pas comparer votre propre situation car chaque enfant est différent.

Comment fonctionne l’entraînement au sommeil ?

Comment fonctionne l’entraînement au sommeil ? Un programme est élaboré sur mesure pour l’enfant, en fonction de ses temps d’éveil, des moments de la journée auxquels il s’endort plus facilement et de l’emploi du temps de ses parents (qui travaillent).

Si le bébé a déjà ses routines d’endormissement et, par exemple, il ne s’endort que s’il est bercé ou alimenté, ces habitudes sont adaptées pour que l’enfant apprenne à s’endormir seul. Enfin, il convient d’établir combien de fois et à quel intervalle l’enfant mange en 24 h et, s’il est déjà passé à l’alimentation solide, si son alimentation contribue à un sommeil de bonne qualité.

Coach de sommeil

Vous pouvez parfaitement mettre en place un entraînement au sommeil à votre sauce, en écumant internet ou en lisant des livres sur le sommeil. Tenez de préférence un journal du sommeil pour suivre l’évolution de près.

L’avantage du coach du sommeil est que vous avez la certitude de faire immédiatement ‘ce qu’il faut’ et vous disposez d’un accompagnement quotidien qui répondra à vos questions et vous soutiendra dans les moments difficiles, pour limiter autant que possible les pleurs de votre tout-petit dans ce processus. 

En effet, l’entraînement au sommeil ne va pas sans pleurs. Cela ne signifie toutefois pas que vous devez laisser votre bébé pleurer seul dans sa petite chambre ! Mais, il est clair que votre bébé va protester si vous cessez de lui donner à manger pour qu’il s’endorme. Pleurer est son seul mode de communication. Il est logique qu’il vous fasse part de son insatisfaction. Lorsque bébé trouve son rythme en fonction de son âge, est alimenté correctement et suit la méthode correcte d’entraînement au sommeil adapté à son âge, les pleurs sont limités.

Entraînement au sommeil et allaitement ?

L’entraînement au sommeil et l’allaitement sont-ils compatibles ? Parfaitement ! Je recommande uniquement un allaitement à intervalles réguliers. Laissez l’allaitement à la demande aux nouveau-nés.

Je travaille souvent avec des mamans qui allaitent et elles aussi sont contentes de pouvoir mieux organiser leurs journées grâce à un allaitement à intervalles réguliers. Votre bébé est également ainsi mieux alimenté, notamment parce qu’il tire profit des matières plus grasses contenues dans les fins de tétée. C’est aussi mieux pour les enfants qui souffrent de reflux, car ils ont plus de temps pour digérer leurs repas.

Et le cododo ?

Dormir avec son enfant n’est nullement contre-indiqué. Je ne travaille cependant qu’avec des familles qui partagent la même chambre, mais pas le même lit, en raison des risques de mort subite du nourrisson. Bien souvent, les parents commencent à prendre leur bébé dans leur lit par nécessité, pour pouvoir dormir plus, et non parce que c’est ce dont ils ont réellement envie. Je leur enseigne à apprendre à leur enfant à mieux dormir dans son propre petit lit ou dans un cododo.

Des habitudes de sommeil saines

L’entraînement au sommeil consiste donc à amener votre petit trésor à adopter des habitudes de sommeil saines, comme vous lui apprendrez un jour à faire du vélo. Ce n’est pas un processus instantané, mais il demande de l’assiduité et de la confiance en votre enfant, qui a besoin de vous pour parvenir à cette maîtrise. 

Ce n’est pas pour rien qu’il existe des coaches de sommeil mais pas de pas des coaches de vélo. Pour certains enfants, dormir n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. N’ayez donc pas peur de demander de l’aide. 

Si vous avez des questions concernant l’entraînement au sommeil ou des interrogations générales à propos du sommeil de votre enfant, n’hésitez pas à me suivre sur mon Instagram @snugglesanddreams pour des conseils quotidiens et une session hebdomadaire live de questions et réponses. Vous pouvez également demander une consultation téléphonique, fixer un rendez-vous pour un coaching individuel ou commander des guides du sommeil par catégories d’âge sur mon site internet.

Amitiés,

Nathalie

Cet article a été écrit en partenariat avec Mama Baas.

A découvrir sur notre shop !
Pampers
Premium Protection Mega Taille 4
39.99
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Pampers
Premium Protection Mega Taille 4
39.99
Acheter
Pampers
Harmonie / Pure protection Taille 4
14.51
Acheter
Bambix
Drink de croissance soja 1-3 ans
10.20
Acheter
Et encore plus de ...
Sommeil