Babyboom
Grossesse

Nausées matinales : qui en souffre, qu’est-ce qui les cause et comment y remédier ?

7 min
Santé grossesse
Grossesse

Nausées matinales : qui en souffre, qu’est-ce qui les cause et comment y remédier ?

7 min
Éveil, Santé
Pas moins de 50 à 90 % des femmes enceintes, soit un grand nombre, en souffrent dans une certaine mesure. Les symptômes se manifestent généralement aux alentours de la 5e ou de la 6e semaine et s’apaisent vers la 16e semaine. Une femme sur sept en subit cependant les désagréments tout au long de sa grossesse.

Qu’est-ce qui provoque les nausées matinales ?

Leurs causes ne sont pas bien connues. On pointe souvent du doigt la plus forte dose d’hormones et, surtout, de hCG, l’hormone détectée par le test de grossesse, et d’œstrogènes. Mais cela n’explique pas tout. 

De toute évidence, les nausées et vomissements dus à la grossesse n’ont pas la même intensité chez toutes les femmes enceintes. Ils peuvent être très pénibles, surtout si vous devez souvent vomir, si vous vous sentez nauséeuse toute la journée et si vous êtes très fatiguée.

Dans quelles circonstances risquez-vous davantage de souffrir de nausées matinales ?

  1. Les nausées matinales et les vomissements sont plus fréquents lorsque le placenta est gros, comme dans le cas de jumeaux. Dans certains cas, une gastrite peut être à l’origine de ces désagréments.
  2. Des facteurs psychiques, comme le stress et, parfois, une certaine réticence inconsciente à l’égard de la grossesse et de la maternité, peuvent jouer un rôle. 
  3. Si vous aviez déjà la nausée quand vous preniez la pilule avant d’être enceinte, si vous êtes très sujette au mal des transports ou si vous avez régulièrement la migraine, la probabilité que vous souffrirez de nausées matinées est plus élevée. Le facteur génétique intervient également. 
  4. Les nausées sont plus fréquentes (x 1,3 !) si vous portez une fille. De même que les fins gourmets… 
  5. On entend souvent dire que les nausées matinales sont pires lors d’une deuxième ou d’une troisième grossesse et durent plus longtemps que la première fois. Des études le confirment. Une enquête menée auprès de 50.000 femmes a fait apparaître que chez un quart d’entre elles, les nausées et les vomissements étaient moins intenses, ils étaient comparables chez un quart d’entre elles, et pires chez la moitié restante. Une explication tient peut-être au fait qu’un deuxième enfant est en moyenne plus gros et, donc, le placenta est aussi plus gros et fonctionne mieux. Et au mieux le placenta fonctionne, au plus il libère d’hormones au début de la grossesse...

Que faire si vous souffrez de nausées matinales ?

1. Alimentation

  • Mangez lentement, prenez votre temps et fractionnez vos repas pour que votre estomac ne soit jamais entièrement vide ou trop plein. Mangez quelque chose avant de vous lever (ou mieux, regardez amoureusement votre partenaire pour qu’il vous apporte quelque chose).
  • Optez pour des snacks (froids) riches en protéines et limitez les glucides (sucres, amidon). Exemples : noix et graines (les amandes notamment contiennent énormément de protéines), yoghourt ou fromage blanc, quinoa aux pommes (avec un soupçon de cannelle pour améliorer le goût, si vous la supportez), Brinta ou flocons d’avoine, lait de soja, lait battu et lait écrémé, fromage. Si vous vous sentez l’âme d’une aventurière, tentez le toast à l’avocat et au humus...
  • Les boissons froides et pétillantes sont généralement mieux tolérées.
  • Testez pas vous-même ce que vous supportez le mieux : le café et les aliments trop piquants, odorants, gras, acides ou sucrés sont souvent moins bien tolérés. Sucez régulièrement une pastille à la menthe ou un bonbon au gingembre.

2. Évitez les stimuli

  • Les mouvements brusques, mais aussi les pièces qui sentent le renfermé, les odeurs de cuisine ou les parfums peuvent déclencher des symptômes. Lavez-vous régulièrement les dents et rincez-vous la bouche (même si parfois, c’est précisément le lavage des dents qui peut provoquer des nausées, étant donné que vos glandes salivaires sont plus actives. C’est quelque chose que vous devez déterminer par vous-même. Dans ce cas, mieux vaut ne pas vous laver les dents quand vous avez le ventre vide).
  • Arrêtez éventuellement de prendre des compléments de fer et prenez vos vitamines de grossesse (acide folique) le soir.

3. Prenez éventuellement des médicaments

  • Les traitements qui fonctionnent sont nombreux car l’effet placébo est très important dans le cas des nausées matinales. Si porter un bracelet vous aide, tant mieux.
  • Votre médecin peut également vous prescrire avec succès de la vitamine B6, éventuellement associée à un antihistaminique ou à d’autres anti-vomitifs plus modernes. Vous pourrez ainsi reprendre votre vie normale.

4. Repos


Faites une pause de temps en temps et, si possible, accordez-vous une petite sieste l’après-midi si vous en ressentez le besoin. Plus vous serez reposée, moins vous souffrirez de nausées.

 

Maman témoigne : nausées matinales

  • Chez moi, il n’y a que la mangue qui fonctionne contre les nausées. Les médicaments ne font aucun effet. Le médecin m’a prescrit du Primpéran, mais cela ne fait rien. Je dois aussi éviter les aliments très acides, comme les tomates. J’ai énormément de nausées. Dans mon cas, ce ne sont pas des nausées matinales, mais des nausées ordinaires. Les nausées ont cela de bon qu’elles m’indiquent qu’il y a toujours de la vie dans mon ventre. Cela m’aide à relativiser l’inconfort. Je continue à me le répéter comme un mantra quand je me retrouve la tête sur la cuvette pour la 100.000e fois. « Maman est malade », ce sont des mots qui sont déjà bien ancrés dans le vocabulaire de mon futur petit garçon. — Kaat
     
  • Ça fait partie du jeu, ai-je lu un peu partout, mais cela n’en rend pas pour autant la situation plus agréable. En effet, depuis peu, j’ai rendez-vous tous les jours avec le carrelage de ma salle de bain. Je m’y assieds par pure nécessité, car vomir debout nécessite un grand sens de l’orientation, que je n’ai pas. Je m’y installe, assise (voire couchée). Je fais en effet partie de ces nombreuses femmes qui souffrent de nausées durant leur grossesse. Chez les lucky ones, ces nausées sont purement matinales. Mais il semble que mon biorythme ne soit pas au point car, chez moi, elles durent toute la journée. Et elles surviennent partout… Au travail, à la maison, en visite, au restaurant, à des fêtes… Et croyez-moi, on ne s’y habitue pas. Heureusement, mes collègues sont très gentils et me préparent un verre d’eau dès qu’ils me voient foncer vers les toilettes. — Hanne
     
  • Lors de ma première grossesse, j’ai souffert de nausées et fait des malaises les trois premiers mois. Je conservais des biscottes dans ma table de nuit et j’en mangeais avant de me lever. Et, pour les malaises, j’avais toujours du raisin à portée de main. — Vero
     
  • Du repos, du repos, du repos. À l’époque, je ne voulais pas en entendre parler, mais j’aurais mieux fait. Il n’y a rien de mal à passer la journée devant la télévision, à regarder Netflix. Assurez-vous simplement que la télé ne soit pas trop éloignée des toilettes. — Leen
     
  • Chez moi, le gingembre fonctionnait bien. J’ai bu énormément de Canada Dry, qui contient aussi du gingembre. — Wenke

SOS : quels sont les signaux de nausées matinales extrêmes et que faire dans ce cas ?

Dans des cas très exceptionnels, chez 0,5 à 2 % des femmes enceintes, les vomissements liés à la grossesse prennent une ampleur disproportionnée : ces femmes sont incapables de garder quoi que ce soit et régurgitent absolument tout. En termes médicaux, elles souffrent d’hyperemesis gravidarum, qui se manifeste par une déshydratation et une perte de poids, des urines peu abondantes et une haleine sentant le fruit. Évitez que les choses ne dégénèrent à ce point et consultez un médecin à temps.

Checklist : quand consulter absolument ?

  • Cela fait déjà 24 heures ou plus que vous n’avez pratiquement rien mangé ou bu et ce que vous mangez ou buvez ressort immédiatement.
  • Votre production d’urine est fortement diminuée et vos urines sont beaucoup plus foncées que d’habitude.
  • Vous maigrissez au lieu de grossir.
  • L’élasticité de votre peau diminue. Lorsque vous pincez la peau du dos de votre main entre votre pouce et votre index, elle met plus de temps que d’habitude à reprendre sa position initiale.
  • Vous vomissez très souvent (plus de trois fois par jour par exemple). En cas de nausées matinales extrêmes, certaines femmes vomissent de dix à trente fois par jour.
  • Vous êtes prise de vertiges ou vous évanouissez même.
  • Vous êtes confuse. La confusion peut être un symptôme de déshydratation. Il est donc important que votre partenaire soit également attentif et prenne contact avec votre médecin ou votre obstétricien s’il pense que les nausées et les vomissements sont excessifs.
  • Vous n’êtes plus en mesure de fonctionner correctement. Vous êtes trop fatiguée pour vous doucher debout, pour monter et descendre les escaliers, ou même pour vous lever de votre lit.

 

Astuce : Aux Pays-Bas, un centre de soutien vient en aide aux femmes qui souffrent de nausées matinales extrêmes ou d’hyperemesis gravidarum.

 

Cet article a été écrit en partenariat avec Mamabass.

A découvrir sur notre shop !
Naturnes
Nature
2.96
Acheter
A découvrir sur notre shop !
Naturnes
Nature
2.96
Acheter
Pampers
Premium protection Jumbo Taille 2
20.99
Acheter
Bambix
Drink de croissance soja 1-3 ans
10.20
Acheter
Et encore plus de ...
Santé grossesse